EmiratesAdidas
Barcelona - Real Madrid

Ramos: "Nous devons tourner la page et réagir rapidement car la saison est longue"

INFORMATION | 28/10/2018 | Alberto Navarro (Barcelone)

"Le Real a démontré qu'il ne laisse jamais un match pour perdu", a ajouté le capitaine madridista.
Sergio Ramos a analysé l'état psychologique de l'équipe après le Clásico disputé au Camp Nou: "C'est un moment difficile, nous devons rester unis et tourner la page le plus rapidement possible. Nous allons tenter de garder la tête froide et réfléchir. La clé du succès est dans l'union et désormais nous devons enchaîner une bonne série de matchs. Barcelone a profité de ce moment pour faire la différence et creuser l'écart, mais il faut tourner la page pour tenter de réagir car la saison est encore longue".

"En première mi-temps, nous avons offert 45 minutes et face à un tel adversaire, on le paie. En seconde période, nous avons vu un Real Madrid différent. Comme capitaine, je suis le premier à faire face et je suis convaincu qu'il reste beaucoup à faire. Nous devons continuer à y croire et progresser, c'est la mentalité qu'il faut avoir".

La continuité de Lopetegui
"Ce ne sont pas des décisions qui nous reviennent. Nous avons toujours dit que nous sommes à mort avec l'entraîneur qui en est à la tête. Ces décisions se prennent au-dessus et nous devons les respecter. Nous verrons bien ce qui se passera dans les prochaines heures. Il faut maintenir le calme, ne pointer personne du doigt et faire notre auto-critique. Le respect se gagne, il ne s'impose pas".

Il faut garder son calme et faire notre auto-critique.

"Au final, la gestion du vestiaire est parfois plus importante que la connaissance tactique de l'entraîneur. Dans un groupe, nous sommes toujours à mort avec l'entraîneur, mais les résultats déterminent la continuité d'un entraîneur. Nous nous maintenons en marge et nous allons voir au fil des heures".

Le travail à faire
"J'ai gagné des Liga où nous avions plus de 10 points de retard. Il ne faut pas se rendre et avoir la tête haute, mais la clé du succès est le travail et le Real a démontré qu'il ne laisse jamais un match pour perdu et que l'on peut venir à bout d'une mauvaise série".

La mise en place
"Le football est fait de phase dans un match et nous avions mis en place différent de celui que nous avons joué. Dans les 45 premières minutes, l'équipe s'est mise derrière et il faut faire notre auto-critique, nous les joueurs devons assumer ce qu'il s'est passé. Nous avons eu des occasions pour égaliser. En seconde période, nous avons fait des bonnes choses mais encaisser le troisième but nous a mis le moral au plus bas. Et une équipe avec autant de talent te tue en contre".

Rechercher