1. Close
    Classic MatchCorazón Classic Match 2019
    Live the match inSantiago Bernabéu
    Real Madrid LegendsReal Madrid Legends
    vs
    Chelsea LegendsChelsea Legends
    Information sur le match
    Classic Match, Corazón Classic Match 2019
      Santiago Bernabéu
     06/23/2019

    Partagerfacebooktwittergoogle +

EmiratesAdidas

Sélectionnez la plateforme désirée pour acheter vos entrées

    Real Madrid - Liverpool

    3-1: Le Real tient désormais sa Decimotercera

    Voir galerieVoir vidéo

    ARTICLE | 26/05/2018 | Javier García (Kiev)

    Deux buts de Bale, le premier d'une incroyable bicyclette, et un autre de Benzema ont terrassé Liverpool et offert leur troisième Ligue des Champions consécutive aux Madridistas.
    • Champions League
    • Finale
    • 26/05/2018
    Olimpiyskiy de Kiev
    3
    1
    Trois fois rois d'Europe, la légende du meilleur club de l'histoire s'écrit encore au présent. Car le Real Madrid a remporté à Kiev sa troisième Ligue des Champions consécutive en s'imposant 3-1 face à Liverpool. L'emprunte de ces joueurs dirigés par Zidane est désormais éternel. Les années s'écouleront mais cette génération du Real Madrid restera toujours d'actualité, comme l'une des plus grandes équipes de tous les temps. Bale a été le grand héros de cette finale, rentrant en jeu à un partout et résolvant la situation d'un doublé, dont un premier but en forme de chef d'oeuvre avec une bicyclette déjà légendaire. Benzema s'est, lui, chargé d'ouvrir le score pour les Madridistas, Mané lui répondant un temps pour les Anglais.

    Après le coup d'envoi, les deux équipes prennent le temps de se jauger, le rythme étant plus posé qu'endiablé. Le Real Madrid tente de construire ses offensives depuis l'arrière, Liverpool préférant miser sur la vitesse de ses attaquants avec de rapides transitions. Comme ce que tente Mané à la 7', bien repris par un Varane attentif. Les Merengues répondent du tac au tac avec une première tentative de Marcelo hors-cadre. Avec deux formations bien en place, seules des erreurs adverses permettent de créer du danger. C'est ainsi que Carvajal, au quart d'heure de jeu, récupère le cuir au milieu de terrain puis lance Cristiano, dont le puissant tir s'élève au-dessus des cages.

    Des blessés des deux côtés
    Alexander-Arnold réplique d'une frappe croisée qui oblige à Keylor Navas à sortir le grand jeu. Mais c'est la malchance qui rythme cette deuxième partie de premier acte avec des blessés de chaque côté, en l'occurence Salah et Carvajal devant abandonner la pelouse de la finale, Nacho prenant la place de latéral droit. Quant aux derniers instants de ce premier acte, ils sont à mettre du côté du Real. À la 43', Karius repousse magistralement un coup de casque de Cristiano que Benzema reprend pour marquer, l'arbitre refusant finalement ce but pour hors-jeu. Juste avant de rentrer aux vestiaires, Nacho ne peut trouver que le petit filet extérieur sur sa tentative, alors que Benzema s'essaye de loin, sans plus de réussite.

    ZIDANE EST LE PREMIER ENTRAÎNEUR DE L'HISTOIRE À REMPORTER TROIS COUPES D'EUROPE CONSÉCUTIVES.

    Le second acte reprend comme le premier s'était conclu, par un Real Madrid décidé à débloquer la situation. Ce qu'est sur le point de réussir Isco en reprenant un ballon mort dans la surface, la barre en décidant autrement. Mais l'ouverture du score intervient à la 51', quand Karius tente de relancer rapidement à la main et que Benzema, très prompt, contre du bout du pied pour envoyer le cuir au fond des filets. Mais la joie n'est que de courte durée, puisque quatre minutes plus tard, suite à un corner dévié par Lovren, Mané égalise en faveur de Liverpool. Ouverte, la rencontre peut dans la foulée tourner de nouveau du côté du Real, Isco trouvant cette fois sur la route le portier adverse.

    La bicyclette de Bale
    Zidane décide alors d'utiliser son banc et fait rentrer Bale. Sur son premier ballon, le Gallois profite d'un centre de Marcelo pour envoyer une exceptionnelle retournée acrobatique et rendre l'avantage aux Madrilènes (64'). Un chef d'oeuvre pour l'histoire qui fait rentrer en transe le Stade Olympique de Kiev. En face, Liverpool n'est pas décider à rendre les armes et répond rapidement par une frappe sur le poteau de Mané. D'une surface à l'autre, Cristiano a lui l'occasion de tuer tout suspens, mais est repris sur le fil par Robertson (74').

    Le scénario ne varie alors plus, les deux formations jetant leurs dernières forces dans la bataille. Et à ce jeu, ce sont les protégés de Zidane qui disposent des meilleures actions. Comme quand Benzema, sur un centre millimétré de Bale, oblige Karius à sortir le grand jeu (81'). Finalement, deux minutes plus tard, le Gallois, d'une frappe puissante et lointaine que Karius n'arrive pas à dégager, y va de son doublé. Dès lors, les cris de “campeones, campeones” résonnent dans les tribunes de Kiev. La Decimotercera est désormais une réalité !

    Buscar