EmiratesAdidas
Real Madrid - Bayern de Múnich

1-0: Le Real Madrid prend l'avantage et jouera sa place en finale à Munic

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 23/04/2014 | Alberto navarro

Le but de Benzema et la solidité défensive, les clés de la victoire de l'équipe d'Ancelotti face au Bayern.
  • Champions League
  • Semi-finale (aller)
  • mer., 23 avr.
Santiago Bernabéu
1
0
Seul un match sépare le Real Madrid de la finale de la Ligue des Champions. Ce match se déroulera mardi prochain à l'Allianz Arena et les Merengue pourront compter sur l'avantage offert par le but de Benzema et sur la sécurité de ne pas avoir encaissé de but à la maison. Cette équipe semble décidée à terminer en Allemagne l'exceptionnel travail qu'elle a commencé aujourd'hui dans son stade.

Avec un Bernabéu derrière les siens de la première à la dernière minute, les Madrilènes ont sur être solides et solidaires en défense et rapides en attaque. Ils ont de plus fait l'étale d'une capacité de frappe hors du commun que peu d'équipes peuvent revendiquer. Le premier des trois tirs cadrés des Merengue a terminé au fond des filets. L'action a débuté sur le côté gauche. Coentrao a parfaitement dédoublé sur le côté de Ronaldo avant de centrer à ras de terre en direction de Benzema qui a poussé la balle au fond à la 19ème minute. 

Une action du but née sur le côté gauche et terminée par une frappe au second poteau.

Avec ce but, le plus dur était fait. Le Bayern, qui a débuté le match avec l'intention de faire le jeu, a commencé alors à souffrir et à laisser des espaces, notamment dans le dos de Rafinha et les Blancs ont su en profiter. De fait, juste avant la demi-heure de jeu, Ronaldo, sur un centre de Benzema, n'était pas loin de tromper Neuer de la tête.

C'est aussi par cette aile, la gauche du Real et la droite du Bayern qu'est arrivé la dernière occasion de la première mi-temps. Coentrão, à nouveau, adressa un centre à Di Maria qui, après un contrôle de la poitrine, ne parvint pas à empêcher sa frappe de partir au dessus des buts à la 41ème minute. Le Real était très dangereux en contre et les Allemands rentrèrent au vestiaire avec l'impression de ne pas savoir comment stopper les actions éclairs de l'équipe locale.

Les Blancs donnent tout sur la pelouse
Le Real Madrid attaqua la deuxième mi-temps en jouant plus haut et en pressant sans relâche l'adversaire. Une tactique payante pour Ancelotti, après 25 minutes de jeu, les Bayern n'avait toujours pas réussi à frapper au but alors que les Madrilènes le firent à deux reprises. Deux actions dangeureuses menés par Cristiano Ronaldo. La première, un tir croisé, obligea Neuer à la parade à la 47ème tandis que la deuxième, à la 68ème fut dégagée en corner par le portier allemand.

Pepe, sorti sur blessure, et Cristiano Ronaldo laissèrent leur place respectivement à Varane et à Bale à la 73ème minte. La fin du match ne permit à aucune des deux équipes de marquer. En revanche, elle permit à Casillas de briller, notamment à la 84ème minute sur un tir à bout portant de Götze. L'image d'un Coentrão au sol, soigné à même la pelouse après le coup de siffler final est dans doute la meilleure preuve que les hommes de Carlo Ancelotti ont tout donné pour obtenir une victoire méritée face au champion d'Europe. 

Voir l'actualité desReal Madrid - Bayern München
Real Madrid Sevilla FC
Rechercher