LazoGanadores de Champions LeagueOtro
Atlético de Madrid - Real Madrid

1-3: Le Real Madrid remporte un derby vibrant au Metropolitano

GalerieVidéo

ARTICLE | 09/02/2019 | Javier García | PHOTOGRAPHE: Víctor Carretero et Helios de la Rubia

Casemiro, d'un retourné acrobatique, Ramos et Bale sont signé les buts des Madridistas, qui pointent désormais à la seconde place de la Liga.
  • La Liga
  • Journée 23
  • sam., 09 févr.
Wanda Metropolitano
1
3
Sérieux, solidité et puissance. Alors que la phase décisive de la saison vient de s'ouvrir, le champion d'Europe continue d'afficher un excellent niveau qui peut lui permettre de voir loin. Victorieux 1-3 d'un intense derby au Wanda Metropolitano, là où personne ne s'était encore imposé cette saison, les Madridistas sont désormais seconds de la Liga. Côté buteur, Casemiro a ouvert le score d'un superbe retourné acrobatique, Ramos a transformé un penalty, puis Bale a confirmé la cinquième victoire de suite en championnat.

Dès le coup d'envoi, les deux formations montrent les muscles et annoncent un duel très intense, chaque ballon entraînant une bataille. Griezmann, d'une frappe déviée, et Modric, de la tête, sont les premiers à se mettre en action dans les surfaces respectives de Courtois et Oblak. Alors que le Real tente de déployer ses ailes et que l'Atlético presse haut, le premier but ne se fait pas attendre. Et il est à mettre au crédit des Blancs: sur un corner de Kroos, Sergio Ramos se bat dans les airs pour que Casemiro, sur le second ballon, réussisse un retourné acrobatique qui offre aux hommes de Solari l'ouverture du score.

Le VAR vient en aide
Après ce premier but, les Madridistas tentent de calmer le rythme de la rencontre. Cependant, neuf minutes plus tard, l'Atlético remet les pendules à zéro. Correa récupère un ballon dans les pieds de Vinicius, ce que les Madridistas jugent irrégulier, et lance Griezmann en profondeur qui trompe Courtois. Malgré un hors-jeu signalé sur le Français, le VAR accorde le but.

RAMOS COMPTE 11 BUTS, SON MEILLEUR TOTAL SUR UNE SAISON.

Les nombreuses fautes hachent la continuité du jeu madridista. Les occasions se font ainsi plus rares, même si Kroos tente de troubler la vigilance d'Oblak depuis une frappe lointaine (37'). Et alors que la pause semble se profiler sur ce score de parité, un incroyable numéro de soliste de Vinicius Jr. sur le flan gauche entraîne une faute de Giménez et un penalty pour le Real. Une peine que Ramos se charge de transformer depuis les onze mètres pour inscrire son onzième but de la saison.

Au retour des vestiaires, les opportunités sont à mettre au crédit de l'Atlético. Morata et Griezmann tente de trouver la faille avec des frappes lointaines, l'attaquant espagnol se voyant même refusé, à raison, un but pour hors-jeu (54'). Solari décide alors de faire entrer du sang neuf en envoyant Bale en lieu et place de Vinicius. Mais, à l'heure de jeu, c'est encore Courtois qui sort une lourde tentative de Giménez. Dans la foulée, Morata réclame le penalty sans que l'arbitre ni le VAR ne bronche.

100 buts pour Bale
Le match, encore très engagé, ne voit que peu d'occasions mais beaucoup de fautes. La qualité madridista fait alors la différence sur une rapide transition offensive: Modric décale sur la gauche Bale qui, seul face à Oblak, croise sa frappe et inscrit le but du break (74'), son centième personnel au Real Madrid. Avec l'expulsion de Thomas pour un second carton jaune (80'), les Blancs se retrouvent en supériorité numérique et gèrent la fin de rencontre, Bale pouvant même y aller de son doublé d'un coup de tête. Qu'importe, ce succès 1-3 permet au Real Madrid d'engranger des points et de se tourner l'esprit tranquille vers la Ligue des Champions.

Rechercher