1. Close
    La LigaJournée 14
    Live the match inEstadio Santiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    Real SociedadReal Sociedad
    Information sur le match
    La Liga, Journée 14
      Estadio Santiago Bernabéu
     11/23/2019
    21:00
    BILLETTERIE

    Partagerfacebooktwitter

  2. Close
    EuroligueJournée 10
    Live the match inWiZink Center
    Real MadridReal Madrid
    vs
    CSKA MoscowCSKA Moscow
    Information sur le match
    Euroligue, Journée 10
      WiZink Center
     11/22/2019
    21:00
    BILLETTERIE

    Partagerfacebooktwitter

EmiratesAdidas

Sélectionnez la plateforme désirée pour acheter vos entrées

Real Madrid - Al Ain

4-1: Septième Mondial des Clubs !

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 22/12/2018 | Alberto Navarro

Les buts de Modric, Llorente, Ramos et Nader (CSC) ont offert la victoire face à Al Ain, faisant du Real Madrid le champion du monde pour la troisième saison consécutive.
  • Mondial des Clubs
  • Finale
  • 22/12/2018
Zayed Sports City Stadium
4
1
Le Real Madrid a été sacré champion du monde pour la septième fois de son histoire ! Les Madridistas se sont largement imposés devant Al Ain au Zayed Sports City Stadium d'Abou Dabi pour terminer l'année avec un nouveau titre. Les buts de Modric, Marcos Llorente, Sergio Ramos et Nader (CSC) ont permis aux Madrilènes d'enter dans l'histoire comme seule équipe à soulever le Mondial des Clubs durant trois saisons de rang.

Avant cela, le premier quart d'heure de la rencontre est frénétique. Surtout pour un Real Madrid qui, dès la 4' minute, trouvant le montant. Le centre de Marcos Llorente depuis le flan gauche est repoussé par Ismail Ahmed, dont le dégagement ricoche sur son poteau. L'occasion d'Al Ain neuf minutes plus tard est encore plus franche, Hussein El Shahat prenant le meilleur sur Courtois dans son face à face, mais voyant Sergio Ramos revenir in extremis pour contrer sa frappe.

La cerise sur l'année de Modric
C'est bien là la dernière occasion nette pour la formation d'Abou Dabi durant tout ce premier acte. Car le champion d'Europe répond du tac au tac à cette piqure, et prend l'avantage immédiatement. Benzema contrôle plein axe et, dos au but, remet à Modric. Le meilleur joueur du monde fait le reste: il s'oriente correctement et enchaîne par une frappe ajustée du gauche qui fait mouche (14'). Autrement dit, il étale à la face du monde toutes les qualités qui ont fait de lui le vainqueur de toutes les récompenses individuelles de l'année.

LE REAL MADRID EST LE PREMIER CLUB À ÊTRE SACRÉ CHAMPION DU MONDE UNE TROISIÈME SAISON CONSÉCUTIVE.

Enfin aux commandes, les Madridistas peuvent même doubler la mise dans la foulée (17'). Le centre en retrait de Carvajal trouve Lucas Vázquez au point de penalty, dont la reprise rate le cadre d'un rien. Dès lors, c'est au tour du portier Khalid Eisa de briller et de maintenir son équipe en vie jusqu'à la pause. D'abord, il capte le cuir sur une tentative de Bale, une nouvelle fois servi par Marcelo (21'). Puis, toujours face au Gallois, il détourne l'un de ses coups de tête suite à un corner de Kroos (39').

Un second acte riche en buts
Le Real Madrid revient des vestiaires avec la même intensité, bien décidé à faire le break dès la reprise. Sur une action d'éclat de Modric, qui centre en retrait, le cafouillage se termine par une reprise acrobatique de Bale qui manque le cadre de peu (50'). Trois minutes plus tard, le Gallois est cette fois au centre et trouve Benzema dont la reprise frôle le montant.

Finalement, la récompense si méritée intervient à l'heure de jeu. Le corner de Kroos est mal repoussé, ce dont profite Marcos Llorente qui envoie une volée aussi limpide que décisive pour signer le but du 2-0. Mieux encore pour le joueur formé au club, ce golazo est son premier but officiel avec l'équipe première. Avec le titre toujours plus proche, le Real poursuite son entreprise de domination et est sur le point de marquer une nouvelle fois cinq minutes plus tard, Bale ratant d'un rien son face à face avec Eisa. D'une surface à l'autre, Courtois répond par une brillante intervention devant Caio (74').

L'inévitable Sergio Ramos
Les minutes s'écoulant, un homme manque encore à la fête: Sergio Ramos. Fidèle à son rendez-vous avec le but au Mondial des Clubs, il envoie, d'un coup de tête surpuissant, un corner de Modric au fond des filets (78'). Malgré la réduction du score de Shiotani (86'), ce sont bien les Madridistas qui signent le dernier but de la soirée, Nader prolongeant au fond de ses propres filets une tentative de Vinicius dans le temps additionnel. Le Real Madrid termine, encore une fois, son année comme champion du monde !

Rechercher