EmiratesAdidas
Bayern de Múnich - Real Madrid

1-2: Le Real Madrid renverse la situation et s'impose face au Bayern de Munich

GalerieVidéo

ARTICLE | 25/04/2018

Les buts de Marcelo et d'Asensio ont répondu à celui de Kimmich et offrent l'avantage au champion d'Europe dans une demi-finale qui se décidera mardi au Bernabéu.
  • Champions League
  • 1/2 Finale (Aller)
  • mer., 25 avr.
Allianz Arena
1
2
Le Real Madrid ne fait pas partie du dernier carré des huit dernières éditions de Ligue des Champions par pur hasard. Le double tenant du titre a fait preuve de constance, de solidité et sérieux pour s'imposer 2-1 à l'Allianz Arena face au Bayern et prendre l'avantage dans cette confrontation. Les buts de Marcelo et d'Asensio ont répondu à l'ouverture du score de Kimmich pour ramener un bon résultat que le Real devra valider mardi prochain au Santiago Bernabéu pour accéder à la finale.

Dès le coup d'envoi, le rythme imprimé est frénétique. En à peine cinq minutes, les deux formations s'étaient déjà approchés dangereusement dans les deux surfaces. Côté madridista, Kroos est le premier à se mettre en action. En face, le Bayern, qui souhaite mettre en place un jeu direct et un pressing haut, voit Robben le quitter rapidement sur blessure, et est remplacé par Thiago (8'). Les hommes de Zidane s'essayent à dicter leur loi au milieu de terrain en enchaînant les possessions longues. La première tentative cadrée est à mettre au crédit de Rafinha (19'), la seconde à celui de Carvajal dans la foulée. À chaque fois, Keylor et Ulreich captent le cuir.

Une fin de mi-temps fructueuse
Alors que le Real traverse sa meilleure période, le Bayern prend les devants. Sur une rapide transition initiée sur la droite, James lance Kimmich qui ouvre le score (28'). Heynckes ne sourit pas longtemps, car Boateng doit également sortir sur blessure, Süle le remplaçant. Avec l'avantage en poche, le Bayern se retourne vers l'avant. Hummels est proche de doubler la mise sur un corner, puis Ramos repousse une frappe à bout portant de Müller. C'est alors que la formation de Zidane fait parler la poudre. À la 44', Marcelo remet les compteurs à égalité en reprenant de volée un ballon de Carvajal. Avant la pause, Lewandowski et Müller se montrent une nouvelle fois dangereux, mais pas tueurs.

MARCELO A MARQUÉ EN HUITIÈMES, QUARTS ET DEMI-FINALES DE LA LIGUE DES CHAMPIONS.

À la reprise, Isco laisse sa place à Asensio. La lutte entre les deux styles, elle, reste bien présente. Ribéry met le pied sur l'accélérateur d'un centre dangereux qui ne trouve preneur. Le Français, très vertical, enrôle la cape de leader des offensives du Bayern. Pour sa part, le Real tente d'élaborer le jeu pour atteindre la surface rivale. Insuffisant, néanmoins, pour contrôle un match fou. Et à ce jeu d'aller-retour, les Madridistas profitent d'une erreur allemande pour prendre les devants. Rafinha rate sa remise dont profite Lucas et Asensio qui partent dans un contre que conclut le Majorquin d'un ballon piqué (57').

Malgré ce coup sur la tête, le Bayern continue d'attaquer. Ribéry, encore lui, tente le tout pout le tour mais n'arrive à tromper la vigilance de Keylor Navas par deux fois. En plus de cette activité sur le flan gauche, le danger bavarois intervient également sur coup de pied arrêté. Inversement, le Real tente de tuer le suspens en contre. À la 71', Cristiano marque d'une frappe croisée, un but annulé dans la foulée pour un contrôle de la main. Cinq minutes s'écoulent que c'est au tour de Benzema, qui vient de remplacer le blessé Carvajal, met à l'épreuve Ulreich. Du tac au tac, Lewandowski croise trop sa tentative devant Navas (88'), alors que dans le temps additionnel c'est encore au tour de Ribéry de chauffer les gants du portier merengue. Deux occasions sur lesquelles se conclue ce match trépidant remporté par le champion d'Europe. Mardi, au Bernabéu, il aura pour tâche de valider sa qualification pour la finale de Kiev.

Rechercher