LazoGanadores de Champions LeagueOtro

Vainqueurs de la Supercoupe !

COMPTE-RENDU. 25/09/2022. Edu Bueno. Photographe: Víctor Carretero (Séville)

Le Real Madrid a renversé Barcelone grâce à un impérial Tavares, MVP de la finale, et s'est adjugé en prolongation le titre pour la neuvième fois, la cinquième consécutive.

Le Real Madrid entame sa saison de la plus belle des façons, en remportant la Supercoupe Endesa 2022 disputée à Séville. Nos protégés se sont imposés face à Barcelone au terme de la prolongation pour soulever le trophée de cette compétition pour la neuvième fois, la cinquième consécutive depuis 2018, soit la plus belle série de l'histoire du tournoi. Notre équipe était pourtant en retrait dans le troisième quart, concédant un retard de 12 points qu'elle a finalement renversé en sept minutes incroyables et une série de 22-4. Portée par un immense Tavares (24 points, 12 rebonds, 5 contres et 40 d'évaluation), elle s'est également imposée grâce aux apports de Deck (22 d'évaluation) et Musa (20), ainsi qu'à Llull, auteur de trois tir primés consécutifs pour lancer la remontada. Premier titre de la saison et pour Chus Mateo à la tête du banc madridista.

Bien avant d'en arriver là, en avant-match, Rudy offre le trophée de champion de l'Eurobasket à un San Pablo plein à craquer pour cette finale où les deux entraîneurs décident d'opter pour deux cinq de grande envergure. Beaucoup de rythme, peu de réussite au tir extérieur, autant d'ingrédients qui font de la peinture le centre du jeu. Le Real y trouve des options au scoring grâce à Musa, Deck et Yabusele, quand le Barça répond par l'intermédiaire de Sanli (11 points). Au terme d'un premier quart qu'ils dominent du début à la fin, les Madridistas sont aux manettes pour une petite possession (17-15, 10').

Une situation mal embarquée
Mais ils reprennent le second quart sans rythme, manquant de fluidité offensive et d'agressivité défensive. Malgré de nombreux rebonds offensifs, ils n'arrivent à trouver le chemin du panier. En face, le Barça trouve les moyens de freiner nos joueurs et prend ainsi le large grâce à un trio emmené par Jokubaitis, Kuric et Vesely. Petit à petit, il atteint une avance de 10 points (19'), avant de lâcher du lest face à Musa, seul coéquipier à accompagner Tavares au cours de cette délicate seconde période, qui permet au Real de revenir à 8 points à la pause (29-37, 20').

vidéo.89-83 : Vainqueurs de la Supercoupe !

La physionomie ne change pas dans le troisième quart, le Real n'arrivant pas à se connecter. Le Barça n'en demande pas tant et prend ainsi 12 points d'avance, une nouvelle fois bien emmené par Sanli (33-45, 23'). Un moment délicat qui réveille enfin nos protégés. Et de quelle manière. Ils dominent enfin les débats dans la raquette, gagnent la bataille du rebond et s'appuie sur un Tavares des grands soirs. Dans la foulée de Musa et Deck, le capitaine, Sergio Llull, enchaîne trois paniers primés de suite en 60 secondes pour emmener un 22-4 et porter le score à 55-49 à l'entame du dernier quart.

Tout se décide en prolongation
Le match devient fou, imprévisible. Après un trois points de Rudy, qui porte la marque à 58-51 (33'), Laprovittola et Kuric renversent à leur tour la table et remettent les compteurs à zéro. Les Catalans s'appuient alors sur Tobey, les Madrilènes sur Tavares. Un panier du pivot barcelonais égalise à 71 partout à 13 secondes du terme. Sans prendre de temps mort, le Real trouve en bout de chaîne Deck, qui manque le trois points de la victoire. Le scénario ne varie pas en prolongation, les deux formations s'échangeant les coups sans prendre le temps de respirer. Même si Laprovittola porte les siens, c'est le moment de Tavares. Le pivot conclut son éblouissante performance en boulet de canon - et bat le record d'évaluation de l'histoire du tournoi avec 40). Impérial grâce à sa point mais surtout sa présence, il réussit à contrer Sanli à 42 secondes du terme (85-83). Deck finit le travail depuis la ligne des lancer-francs (89-83). Poirier en a profité pour disputer son 100ème match sous notre maillot, tandis que Llull est devenu le Madridista avec le plus de rencontres dans l'histoire de la Supercoupe, dépassant Felipe Reyes (24). L'hégémonie blanche se poursuit.

Rechercher