EmiratesAdidas
Sevilla - Real Madrid

0-1: Le Real s'impose au Sánchez-Pizjuán

Galerie

ARTICLE | 05/12/2020 | Alberto Navarro

Un but contre-son-camp de Bono, sur un ballon touché par Vinicius Jr., offre les trois points à l'équipe sur le terrain de Séville.
  • La Liga
  • Journée 12
  • sam., 05 déc.
Ramón Sánchez-Pizjuán
0
1
Le Real Madrid a décroché une victoire durement acquise au Sánchez-Pizjuán. Un but contre-son-camp de Bono, sur une ballon dévié préalablement par Vinicius Jr., offre ainsi trois points importantissimes aux hommes de Zidane sur le terrain de Séville. Avant cela, le premier acte se termine sans le moindre but, même si le Real Madrid domine les débats, autant dans le jeu qu'en terme d'occasions. Sur la première action dangereuse, initiée dès l'entame de la rencontre, Rodrygo lance Vinicius Jr. qui, dans un angle fermé, envoie une frappe croisée qui effleure le montant.

Quelques instants plus tard, le Brésilien, toujours lui, exerce un pressing intense sur Bono, dont la tentative de dégagement est contrée par ce même Vinicius Jr. Il faut une intervention sur sa ligne de Diego Carlos pour empêcher au cuir de rentrer dans le but. Les minutes s'écoulent sans que la physionomie ne change. Autrement dit, le Real Madrid enchaîne les offensives. Comme lorsque Vinicius Jr. décale Kroos, qui enroule une frappe qui flirte avec la barre transversale (21'). La dernière occasion de la première mi-temps, également la plus dangereuse, est encore à mettre à l'actif des Blancs. Trouvé par Lucas Vázquez, Vinicius Jr. se défait de son vis-à-vis et sert Benzema. Le Français enchaîne par une frappe enroulée qui oblige Bono à sortir le grand jeu.

SIXIÈME VICTOIRE DU REAL MADRID EN LIGA.

Au retour des vestiaires, Séville change de braquet et peut même marquer dès la 52' minute. Sur un centre de Navas, De Jong reprend acrobatiquement un ballon que capte un Courtois bien placé. Quatre minutes plus tard, la réponse madridista est immédiate et, mieux encore, létale. Vinicius Jr. combine avec Benzema, Benzema avec Mendy, ce dernier centrant au cordeau pour le Brésilien qui, d'une subtile déviation, gêne complètement Bono puisque, dans sa tentative de dégagement, le portier sévillan marque dans ses propres cages.

Une cage inviolée
Dès lors, le Real réalise un superbe travail collectif pour conserver sa cage inviolée jusqu'au coup de sifflet final. Séville tente bien de prendre à revers la défense madridista, sans réussite. Car malgré deux tentatives andalouses, avec un coup-franc de Gudelj dans le petit filet (75'), puis une frappe trop enlevée de Suso après un numéro personnel (80'), c'est bien le Real qui ne cède pas. D'autant plus qu'après une ultime occasion d'Ocampos, servi par Óliver Torres, qui se termine dans les bras de Courtois, les Blancs repartent avec les trois points, et peuvent se tourner vers le match décisif de mercredi en Ligue des Champions contre le Borussia Mönchengladbach.

Rechercher