EmiratesAdidas
Real Madrid - Villarreal

Zidane: "C'est une Liga à la saveur particulière, je ressens une énorme émotion"

INFORMATION | 16/07/2020

"J'ai la chance d'être dans ce grand club avec ces joueurs, qui se sont battus et ont remporté une très belle chose après le confinement", a déclaré l'entraîneur.
Le Real Madrid a remporté sa 34ème Liga et Zidane a laissé exprimé sa satisfaction dans une conférence de presse télématique suite à la rencontre face à Villarreal. L'entraîneur français a déclaré: "C'est énorme. C'est une bataille permanente. Ce sont 38 journées. C'est à la fin que l'on remporte de grandes choses, comme ce soir. Je suis très reconnaissant envers les joueurs, d'abord, car ce sont eux qui se battent sur le terrain. J'ai mon rôle et je suis avec eux, mais c'est une chose d'équipe. C'est une très grande chose, c'est une énorme émotion. C'est très difficile de remporter le championnat espagnol, très difficile".

"Chacun peut avoir son avis, surtout quand on est au Real Madrid, car c'est ainsi. Cela ne va ni me rendre plus heureux ni moins heureux. Quand il y a une critique, ce que je dois faire, c'est de tenter de faire mon travail. Je suis passionné et j'ai la chance d'être dans ce grand club avec ces joueurs, car au final ce sont eux qui se battent et nous avons remporté une très belle chose après le confinement. 10 victoires en 10 matchs, c'est énorme".

Une Liga unique
"Je me sens très heureux, pour tout ce que j'ai. Comme vous disiez, la première Liga avait été phénoménale, mais celle-là a une saveur particulière après les deux mois passés à la maison. Ensuite, nous sommes revenus et nous nous sommes préparés différemment, nous avons remporté une Liga qui, pour moi, est toujours la plus difficile. Nous l'avons soulevé, c'est le succès de tout le monde, car c'est une équipe et, avec beaucoup de sacrifices, on l'a remporté".

Ramos, leader de l'équipe
"Ma relation avec les joueurs est bonne. Comme elle doit être, chaque jour et peu importe ce qui se passe. Même dans les moments difficiles. Même quand nous avons gagné beaucoup de choses, nous avons eu des moments compliqués, mais la relation a toujours été très bonne avec tous. Ils sont très professionnels et respectueux, mais ce qui m'intéresse, c'est la relation qu'ils ont entre eux. Vous soulignez l'importance de Sergio Ramos. C'est notre leader, le moteur de l'équipe. Chacun apporte quelque chose à l'équipe, mais il est notre capitaine. Nous avons quatre capitaines avec Marcelo, Varane et Benzema, mais c'est vrai que Sergio est notre référent. Je crois que tous les Madridistas se sentent très bien représentés par Sergio dans tous les domaines".

Des remerciements
"D'abord, à tous les supporters, car même s'ils n'étaient pas là car interdits, ils sont quand même ici. Ils ont toujours été avec nous, dans les moments compliqués. Je pense à eux, mais surtout à tout l'effectif, à ceux qui ont travaillé autour de l'équipe car nous sommes nombreux ici, le travail de la part de tout le monde a été énorme. Mais quand on remporte un trophée si important comme Liga, c'est parce que nous croyons en ce que nous faisons".

LE BONHEUR NE FAIT PAS DE BRUIT ET À L'INTÉRIEUR JE SUIS LA PERSONNE LA PLUS HEUREUSE DU MONDE EN CE MOMENT.

"C'est énorme. Ce que nous avons vécu n'est pas facile. C'est une Liga qui est très compliquée, mais au final, à force d'y croire et de travailler, nous avons grandi, les joueurs les premiers car ce sont eux qui sont sur le terrain et se donnent à fond. Je suis content pour eux. Certains disent que le bonheur ne fait pas de bruit, mais à l'intérieur, je suis la personne la plus heureuse du monde actuellement. Merci beaucoup à tout le monde pour le soutien".

Ses émotions
"Je suis comme je suis. C'est vrai que je ne suis pas trop excessif, mais je vous assure que dedans je suis très heureux. J'ai toujours dit que la Liga n'était pas gagnée, mais ce soir oui. Alors aujourd'hui je peux sortir mon plus beau sourire parce que oui, aujourd'hui on peut".

Meilleur entraîneur que joueur ?
"Non. Ce sont des choses complètement différentes. Cela fait quatre ans que je suis entraîneur et j'ai passé presque 20 ans en tant que joueur. Nous ne pouvons pas comparer. Si je suis plus du côté de l'entraîneur, je le dirais plus tard".

Les mots du président
"Je suis heureux car c'est lui comme président qui m'a amené ici comme joueur. Je lui serais reconnaissant pour toujours de m'avoir acheté pour jouer au Real Madrid, dans le meilleur club du monde. Et puis l'histoire se poursuit, c'est grâce à lui".

Le moment le plus difficile de la saison
"Le plus difficile a été le match avant le confinement que nous avons perdu face au Betis après avoir battu Barcelone à domicile, ça avait été un coup difficile. Ensuite nous sommes revenus à la maison, nous y sommes restés deux mois, nous sommes revenus, et tout était différent. Nous avions une autre énergie, nous voulions de nouveau bien faire les choses, alors nous nous sommes préparés, nous sommes bien entraînés, fort, et nous avons enchaîné 10 victoires consécutives en 10 matchs. Au final, je suis plus tranquille avec le match de ce soir, je ne pense plus à celui du Betis".

Rechercher