EmiratesAdidas
Espanyol - Real Madrid

Zidane: "Ça a été un très bon match en équipe, je suis ravi pour les joueurs"

Voir vidéo

INFORMATION | 28/06/2020 | PHOTOGRAPHE: Antonio Villalba (Barcelone)

"Cette Liga est difficile et disputée, et nous savons qu'elle se décidera à la fin", a déclaré l'entraîneur.
Zinédine Zidane s'est montré satisfait en salle de presse du RCDE Stadium après la victoire face à l'Espanyol. Sur l'action qui a décidé de la rencontre, l'entraîneur a déclaré: "Je crois que c'est le plus beau but, car c'est celui du présent et, en plus, il arrive sur une action de l'équipe. C'est une balle aérienne de Marcelo pour Sergio Ramos, qui prend le meilleur de la tête, puis le contrôle de Karim et sa talonnade. Vous savez que Benzema peut inventer des choses, c'est ce qui est arrivé. C'est un très beau but, en équipe, et je suis ravi pour les joueurs. Ça n'a pas été un match facile, contre une équipe qui a très bien défendu avec deux lignes de quatre, mais au final nous rapportons les trois points".

"Benzema est un joueur impressionnant et il le démontre à chaque match. Cela fait 11 ans qu'il est ici et nous profitons de sa qualité. Un joueur progresse toujours, et chaque année il peut s'améliorer, c'est ce qui arrive. Il est à un très bon âge, jusqu'à 32-33 ans, si on prend soin de soi comme lui, ce sont les meilleures années de football. Il peut encore jouer pendant longtemps car il prend soin de lui. Karim ne me surprend pas dans ce qu'il fait. C'est un joueur de qualité, il est bon et nous profitons de son football. Jusqu'à quand ? Je ne sais pas, il le décidera lui".

Un match difficile
"En première période, nous avons eu du mal à nous projeter. Quand je vois la position de l'Espanyol, avec le match qu'il a fait... Nous aimons cette Liga, car même en jouant contre le dernier, on peut être mis en difficulté, c'est ce qui est arrivé aujourd'hui. C'est une équipe de qualité avec de bons joueurs devant et nous avons du faire le dos rond ce soir. Au niveau mental, ce n'est pas facile de gagner cinq matchs, à domicile, à l'extérieur... Ce n'est pas facile. Nous savons que nous devons continuer, il reste six matchs et ce que nous devons faire, c'est de bien nous reposer et de penser au prochain match".

BENZEMA EST UN JOUEUR IMPRESSIONNANT, IL EST ICI DEPUIS 11 ANS ET IL PROGRESSE CHAQUE ANNÉE.

"Cela ne change rien. Avant, c'était Barcelone qui avait deux points d'avance et aujourd'hui c'est nous. Cela ne changera pas jusqu'à la fin. Ce que nous devons faire, c'est de bien nous reposer et d'arriver au prochain match avec la bonne énergie et continuer ainsi, car ce n'est pas facile. Je veux féliciter mes joueurs car ce sont eux qui se battent sur le terrain à chaque match".

Le favori pour la Liga
"Nous savons que tout cela se décidera à la fin de saison. Comme toujours cette Liga est compliquée, très difficile et disputée, et je repense toujours à la seule que j'ai remporté comme entraîneur en 2017 à la dernière journée. Cela sera pareil. Nous sommes contents car nous enchaînons cinq victoires, pour nous c'est une bonne chose, mais cela ne change rien. Il reste six finales, il faut nous reposer car le prochain match arrive rapidement".

La position de Hazard
"Nous connaissons tous le poste de Hazard. Ensuite, chaque joueur peut changer de position, mais nous savons tous où il est à l'aise. Au sujet des coups reçus, je crois qu'il en a reçu un gros, mais c'est seulement un coup. Le problème est qu'Eden a été à l'arrêt durant longtemps. Il a eu une blessure un peu difficile, très compliquée. Je le trouve bien aujourd'hui, petit à petit. Il joue bien et nous allons voir le meilleur Eden dans peu de temps. Il faut être patient. Il est impliqué avec l'équipe défensivement, et offensivement, il est très bon quand il touche le ballon".

Les changements
"Je n'ai pas vu clairement. Au final, j'ai fait deux changements pour changer un peu le schéma et avoir un peu plus d'amplitude avec Rodrygo et Vinicius. Du contrôle avec Rodrygo et de la profondeur avec Vinicius. Pour les autres, l'équipe est bien et il ne fallait pas changer beaucoup plus. Parfois, cela peut arriver. Nous en avons parlé, vous m'avez interrogé l'autre jour pourquoi parfois j'en fais cinq ou parfois deux. Ce soir, nous en avons fait deux selon les circonstances de ce match concrètement. Voilà tout".

Rechercher