EmiratesAdidas
Real Madrid - Osasuna

2-0: Les buts de Vinicius Jr. et Rodrygo placent le Real en tête

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 25/09/2019 | Alberto Navarro

Les deux joueurs Brésiliens ont permis au Real d'enchaîner face à Osasuna une troisième victoire en Liga.
  • La Liga
  • Journée 6
  • mer., 25 sept.
Estadio Santiago Bernabéu
2
0
Le Real Madrid a battu Osasuna au Bernabéu, a enchaîné une troisième succès de rang en championnat et abordera le derby de samedi en leader de la Liga. Mieux, les Madridistas conservent leur cage inviolée pour une seconde rencontre consécutive, une rencontre dans laquelle la magnifique ouverture du score de Vinicius Jr., en première période, et la non moins superbe réalisation du débutant Rodrygo, en seconde.

Avant cela, Zidane aligne un onze avec de nombreuses nouveautés par rapport à dimanche dernier à Séville: Areola, pour sa première, Militão, Nacho, Valverde, Lucas Vázquez, Jović, Vinicius Jr. et Odriozola. Ce dernier est à l'oeuvre sur le premier mouvement du Real. Après une chevauchée sur son flan droit, le latéral envoie un centre que détourne Raúl Navas vers ses propres cages et oblige le portier Rubén à sortir ses réflexes (18'). Sur le renvoi, la reprise acrobatique de Jović s'élève au-dessus du cadre. Dans la foulée, c'est Kroos qui s'essaye d'une frappe lointaine sans plus de succès.

AREOLA ET RODRYGO ONT DÉBUTÉ AVEC LE REAL MADRID.

Depuis le coup d'envoi, le Real Madrid mérite d'ouvrir le score. Ce qu'il fait, et de belle manière, des pieds de Vinicius Jr. (36'). Après avoir reçu le cuir aux abords de la surface, il envoie une frappe précise sur laquelle ne peut rien faire le portier adverse. Au retour des vestiaires, les Blancs ne lâchent pas la pédale d'accélérateur. Sur une erreur d'Estupiñán, Lucas Vázquez récupère le cuir et sert Jović, qui rate son face à face avec Rubén (50'). Cinq minutes plus tard, le Serbe, encore lancé par Lucas Vázquez, règle bien la mire, mais voit cette fois le VAR annuler son but pour hors-jeu.

Une oeuvre d'art pour Rodrygo
Les minutes s'écoulent, mais les Madridistas ne changent pas leur plan et continuent de regarder vers l'avant. Mieux, l'entrée de Rodrygo (71') vivifie les ardeurs madrilènes. Servi par une longue transversale en diagonale de Casemiro, le débutant enchaîne par un contrôle somptueux puis, après une série de feintes qui désarçonne les défenseurs navarrais, définit tout aussi parfaitement. Les débuts du Brésilien ne peuvent être plus parfaits. En toute fin de match, sur un corner de Kroos et une déviation de Jović, Rodrygo tient même son doublé, qui le fuit pour quelques centimètres. Qu'importe, le Real Madrid arrivera bien en leader au derby du Metropolitano.

Rechercher