EmiratesAdidas

Real Madrid - Valencia

2-0: Victoire importante contre Valence

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 01/12/2018 | Alberto Navarro

Les buts de Wass, contre-son-camp, et de Lucas Vázquez ont offert la victoire au Real Madrid au Bernabéu.
  • La Liga
  • Journée 14
  • 01/12/2018
Santiago Bernabéu
2
0
Le Real Madrid s'est défait de Valence pour son retour au Santiago Bernabéu. La formation blanche a dominé les débats dès le coup d'envoi et peut même ouvrir le score à la troisième minute. Sur un centre de Bale, Benzema, d'une reprise de volée du gauche, procure ses premiers frissons au public madridista. Mieux, la délivrance intervient cinq minutes plus tard. Esseulé dans la surface, Carvajal récupère le cuir dans les pieds de Gabriel Paulista, se défait de Gayá et centre. Wass, en tentant de repousser le cuir, marque de la tête dans ses propres filets.

Les hommes de Solari réussissent le plus dur: ouvrir le score face à la meilleure défense de Liga. Mais ils ne se limitent pas à conserver cet avantage et continue d'aller vers l'avant. Si bien qu'à la demi-heure de jeu, ils sont proches de doubler la mise. Bale contrôle dans la surface pour s'emmener le cuir sur son pied gauche, et enchaîne par une frappe repoussée par Neto. Avant la pause, le Real se procure deux nouvelles occasions, les deux sur des tentatives lointaines. D'abord, c'est au tour de Benzema (36'), puis dans la foulée de Bale, de ne pas trouver le cadre des Valencians.

SECONDE RENCONTRE CONSÉCUTIVE SANS ENCAISSER DE BUT.

Le scénario change au retour des vestiaires, Valence commençant à se procurer plus d'occasions. Comme sur un centre de Soler, quand le ballon passe devant la ligne de but et oblige Courtois à s'étendre de tout son long (51'). Ou comme lorsque Santi Mina, deux minutes plus tard, sur une ouverture de Parejo, se retrouve en face à face avec le portier belge face à qu'il perd son duel.

Des occasions sur les deux fronts
À l'heure de jeu, encore sur un coup-franc de Parejo, Coquelin prolonge le cuir que Gabriel Paulista, au second poteau, envoie au-dessus de la barre. Solari décide alors de faire entrer Asensio et Valverde, respectivement pour Bale et Modric. Dès son entrée en jeu, l'ailier des Baléares profite d'un travail de Marcos Llorente pour se retrouver seul dans la petite surface, mais trouve sur la route de sa frappe le corps de Piccini.

Les minutes s'égrainent et le Real reprend le dessus. Mieux, Lucas Vázquez double la mise du gauche sur un nouveau service de Benzema (83'). Comme à Rome, la connexion entre le Français et le joueur formé au club fait des étincelles. Avec une seconde rencontre consécutive sans encaisser le moindre but, la cinquième des sept de Solari, le Real enchaîne.

Buscar