EmiratesAdidas
Real Madrid - Unicaja

89-82: En leader, le Real poursuit son plein de victoires

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 07/10/2018 | Edu Bueno | PHOTOGRAPHE: Ángel Martínez

Le Real s'est imposé face à l'Unicaja dans une fin de match haletante, qui s'est décidé par un 12-1 définitif dans les deux dernières minutes.
  • Liga Endesa
  • Journée 3
  • 07/10/2018
WiZink Center
89
82
Le Real Madrid a réussi ses débuts en Liga avec ses trois matchs en sept jours face auxquels il s'est offert un plein de victoires. Et pas face à n'importe quel adversaire: l'Iberostar Tenerife dimanche dernier, le Valence Basket à la Fonteta vendredi, et l'Unicaja de Malaga ce dimanche. Face aux Andalous, la formation merengue a laissé filer un avantage de 15 points en première période, avant de se reprendre durant la dernière période. C'est un 12-1 qui a conclu la partie, et ce alors que le score était de 77-81 à 2min32 de le fin. Tavares a été auteur d'une grande performance (14 points, 11 rebonds et 27 d'évaluation), tout comme Campazzo (13 points et 21 d'évaluation), Carroll, Reyes et Randolph (tous à plus de 10 points).

Au coup d'envoi, le Real se voit offrir un test de taille, lui qui ne peut compter sur les absents Yusta, Ayón et Thompkins, et qui n'a pas eu plus de 48 heures pour se préparer après son grand match à Valence. Mais Taylor est bien de la partie pour son retour, en intégrant le cinq majeur et se montrant incisif dans les premiers instants. Auteur de 6 points rapide, il est secondé par Tavares, et ses 8 points et 2 rebonds, et mène la fronde face à un adversaire qui prend le large grâce à Wiltjer (4-11, 4'). Sans adresse périphérique, mais supérieur au rebond, le Real tente de s'approcher du panier. Causeur déchire plusieurs fois la défense adverse et emmène un 17-2 en faveur des siens (21-13, 8').

Une adresse qui se réveille
Mais l'Unicaja fait le dos rond face à des Madridistas toujours aussi peu efficaces longue distance - avec un premier tir primé à la 14', oeuvre de Carroll. La seconde unité des protégés de Casemiro, dominateurs dans la peinture par l'intermédiaire de Lessort, comme au large, leur permet même de rester aux commandes à la fin du premier quart-temps (24-25). Le moment est alors choisi par les hommes de Laso pour se réveiller à trois-point et dicter leur loi. Trois de Caroll (10 points), un de Campazzo et un autre Rudy, ajoutés par le travail de la paire Reyes-Kuzmic qui récupère 7 ballons, portent un +15 en faveur du Real (46-31, 19').

Une minute de silence a été respectée suite au décès de l'ancien joueur du Real Madrid José Luis Cortés.

L'Unicaja revient en force après la pause grâce à la menace Díaz et Milosavljevic. Le Serbe (8 points) puis Shermadini s'imposent dans la peinture et permettent aux Andalous de vivre leurs meilleures minutes. Deux tirs primés de Salin emmènent un 0-14 en leur faveur. De son côté, le Real est aussi peu à l'aise en attaque qu'en défense, encaissant 28 points dans ce troisième quart (62-64, 30').

Le meilleur du Real en deux minutes et demie
La quatrième période ouvre une nouvelle rencontre. Reyes et Deck s'occupent du scoring, alors que Roberts et Lessort s'en chargent dans le camp d'en face. Un trois-point de Roberts porte le score à 77-81 à 2min32 de la fin du match. Le moment choisi pour le Real pour changer de visage. Tavares prend alors l'équipe sur son dos avec un 4/4 au lancer, un contre et un rebond, et la ramène au contact. Mieux, les Blancs filent vers le succès: un 2+1 de Campazzo, deux séquences défensives de haut vol et un tir primé de Llull en terminent avec les espoirs andalous. Car ce 12-1 offre une seconde victoire en moins de 48 heures, la troisième en sept jours. Le Real arrive en leader invaincu pour ses débuts en Euroleague (jeudi 11, 21h).

STATISTIQUES DU REAL MADRID-UNICAJA

Buscar