EmiratesAdidas
Real Madrid - Iberostar Tenerife

88-73: Le champion commence la Liga par un succès face à l'Iberostar Tenerife

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 29/09/2018 | Edu Bueno | PHOTOGRAPHE: Ángel Martínez

Randolph (13 points), Llull (12), Reyes (10) et Ayón (17 rebonds) ont été les meilleurs éléments d'un Real Madrid qui a tué le suspens après la pause.
  • Liga Endesa
  • Journée 1
  • 30/09/2018
WiZink Center
88
73
Le Real Madrid a commencé la défense de son titre en Liga par une victoire face à l'Iberostar Tenerife. Les Madridistas, qui retrouvaient le Palacio trois mois et demi plus tard, ont réalisé un bon match face à un rival qui était dans le match jusqu'à la fin du troisième quart-temps. Le moment choisi par les hommes de Laso, qui a remporté par la même son 300ème match de Liga, pour réaliser un 20-4 dans les minutes suivantes. Randolph (13 points), Llull (12), Reyes (10) et Ayón (8 et 17 rebonds) ont été les meilleurs de la rencontre. Le pivot mexicain a même battu son record de rebonds en tant que Madridista.

Avant le coup d'envoi, le Real Madrid offre à son public les titres de Liga et de Supercoupe. Et sur le parquet, il impose une défense de tous les instants et étale sa palette offensive. Randolph, avec 11 points, dont deux tirs primés, mène les siens dans un premier quart qu'ils dominent (23-14). Seulement, la sortie de Tavares pour deux fautes donne de l'air à l'Iberostar Tenerife qui, par l'intermédiaire de Sebas Saiz, prêté par les Merengues, recolle au score et domine dans la peinture.

Une domination sans break
Dès lors, le second quart se fait sur ce rythme. Le Real Madrid ne perd jamais l'avantage, mais n'arrive à faire le break. Sa défense ne lui permet pas de stopper l'attaque adverse (Brussino, 7 points), alors qu'à longue distance il ne trouve pas la mire (zéro tir primé côté madridista). Sans cette adresse, le Real s'en remet à Ayón, sa référence offensive qui tyrannise son vis à vis au rebond offensif, avec 6 prises (12 au total). À la 18', les Madridistas pensent prendre le large (38-27), ce qui est sans compter sur Bassas, qui emmène un 2-8, et permet aux visiteurs de s'imposer 17 à 21 dans cette période (40-25, 20').

Laso a remporté son 300ème match de Liga ACB, son 251ème avec le Real Madrid.

Le Real Madrid récupère sa fiabilité à trois-points au retour des vestiaires avec d'excellents Causeur et Llull. Avec, en plus, un impérial Ayón aux rebonds offensifs (8), il dicte son rythme tout en restant sur ses gardes. L'Iberostar Tenerife reste dans son match et, emmené par Staiger, Abromaitis et Iverson, revient au score à la fin du troisième quart (58-55, 28').

Llull et Reyes portent le Real vers la victoire
Le MVP de la Supercoupe sort alors de sa boîte. Avec sept points de suite, dont deux tirs primés, il creuse la marque avant la fin du quart-temps (65-55). Cette série court jusqu'à 13-0 grâce à un Reyes qui prend le relais du meneur (74-57, 33'). En un peu plus de cinq minutes, le Real Madrid tue tout suspens d'un match difficile face à un adversaire qui n'a jamais baissé les bras. Pour preuve, les hommes de Vidorreta essayent le tout pour le tout, mais se heurtent à Campazzo, Deck et Rudy (88-73, 40'). Le Real décroche la première victoire de ce championnat avant une semaine qui le verra défier le Valence Basket et l'Unicaja.

STATISTIQUES DU REAL MADRID-IBEROSTAR TENERIFE

Buscar