EmiratesAdidas

Real Madrid - Roma

3-0: Le champion d'Europe fête son retour en grand

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 19/09/2018 | Javier García

Isco, Bale et Mariano ont marqué trois superbes buts dans une exhibition de jeu et d'occasions du Real Madrid face à la Roma.
  • Champions League
  • Journée 1
  • 19/09/2018
Santiago Bernabéu
3
0
Le roi d'Europe impose sa loi pour ses débuts dans cette Ligue des Champions 2018/19. Le vainqueur des trois dernières éditions s'est étrenné avec une spectaculaire victoire face à la Roma au Santiago Bernabéu. Isco, d'un superbe coup-franc, Bale, suite à une longue course, et Mariano, d'une puissante frappe lointaine, ont marqué les trois buts d'un match que les Madridistas ont dominé du début à la fin. Les protégés de Julen Lopetegui ont fait profiter leur public avec une soirée parfaite de football offensif, de beau jeu et de buts.

Les Madridistas commencent, dès le coup d'envoi, à contrôler le jeu. En à peine trois minutes de jeu, Bale livre le premier avertissement suite à une ouverture millimétrée de Kroos. Le Real impose son rythme et met de l'intensité dans son jeu, se créant ainsi de nombreuses situations dangereuses. C'est ainsi qu'Isco, sur une passe de Modric, chauffe les gants d'Olsen (8'). Le monologue madridista est total, et l'ouverture du score ne semble qu'une question de temps. Marcelo et Carvajal dominent les ailes, Kroos contrôle le milieu, et les occasions se succèdent.

Cette domination sans partage permet ainsi au Real de se procurer un corner, sur une parade d'Olsen sur un centre vicieux de Marcelo, que Ramos reprend magistralement, mais qui voit le portier suédois s'interposer encore une fois (38'). Enfin, à la 45', Isco trouve la faille d'un coup-franc aux abords de la surface: un enroulé parfait pour un golazo de toute beauté. À la pause, le 1-0 merengue parait tout de même bien payé pour un adversaire qui a dû subir 17 frappes madrilènes.

DOUZE SAISONS AVEC UNE VICTOIRE LORS DU PREMIER MATCH DE LIGUE DES CHAMPIONS.

La seconde période commence sur la même dynamique. Le Real domine, mais la Roma remonte d'un cran et se rapproche de la surface madridista, Ünder obligeant même Navas à sortir le grand jeu. Ce à quoi Bale, en deux temps, répond. Sur sa seconde occasion, le Gallois trouve même la transversale. Sans prendre le temps de respirer, le Bernabéu voit les actions s'enchaîner. Pêle-mêle, Olsen bloque une frappe de Modric quand Keylor s'interpose devant De Rossi. Finalement, alors que la défense romaine se poste bien plus haut, Bale y va de son but typique. Roi des espaces, le Gallois profite d'un sublime service de Modric pour prendre le dos de la défense et signer le 2-0 d'une frappe croisée (58').

Mariano ouvre son compteur
Lopetegui décide alors de faire rentrer Asensio et Mariano alors, qu'en face, Kolarov met à l'épreuve Navas. Mais le Real réplique du tac au tac, comme quand Casemiro s'essaye depuis l'extérieur de la surface. Dans la foulée, Asensio voit sa frappe déviée et Kroos oblige Olsen à se détendre de tout son long. Le public, de son côté, profite d'un spectacle frénétique.

Et le meilleur à venir, car Asensio est proche d'inscrire le but de la nuit en s'emmenant le ballon d'une roulette en pleine course. Malheureusement, le portier adverse s'interpose sur sa tentative. Avec cinq minutes à jouer, et un dernier changement de Modric, ovationné, par Ceballos. Sur le gong, Mariano culmine une soirée parfaite en envoyant un missile longue distance dans la lucarne opposée. Le roi d'Europe répond présent.

Buscar