EmiratesAdidas
Atlético de Madrid - Real Madrid

0-0 : La qualification se décidera au Bernabéu

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 14/04/2015

Le Real Madrid méritait mieux au Calderon mais a trouvé face à lui un Oblak très inspiré.
  • Champions League
  • 1/4 Finale (Aller)
  • mar., 14 avr.
Vicente Calderón
0
0
La qualification entre champion et vice-champion d'Europe se décidera mercredi prochain au Bernabéu. Le Real Madrid a été meilleur que son adversaire, surtout en première période, mais Oblak, plus qu'inspiré, a privé les Blancs de prendre l'avantage avant la pause. Avec une pression très haute et un ballon rapidement récupéré, les Blancs dictaient leur jeu au Calderon. De fait, en à peine dix minutes, ils avaient déjà tiré trois fois au but. L'une d'elles était plus claire que les autres, puisque Bale se retrouvait en face à face contre un portier rojiblanco qui brillait dès la 4'.

L'heure de jeu était atteinte sans que l'Atlético n'ait frappé sur les cages défendues par Casillas. Bale, lui, se montrait de nouveau dangereux. Modric remettait le ballon du genou à la 31', et le Gallois lâchait un obus des 25 mètres qui obligeait une nouvelle fois le gardien local à se mettre en évidence. Le Slovène était le joueur le plus en vue des locaux. Ce qui se vérifiait six minutes plus tard, lorsqu'il s'étirait de tout son long sur une frappe de l'extérieur de James.

L'équipe blanche a terminé sans prendre de but pour son troisième match consécutif.

Ce n'était la dernière intervention du portier de l'Atlético avant la pause. James était de nouveau à la baguette mais sa frappe croisée à la 42', suite à une superbe chevauchée de Varane, était une nouvelle fois stoppée par Oblak. Si la première mi-temps était marquée par la domination des visiteurs, la seconde était plus lente, avec des opportunités pour les deux équipes. Ainsi, après les 20 premières minutes, seule une frappe de Kroos à la 57' bloquée par Oblak était à noter.

Solide derrière
A 15 minutes de la fin, Ancelotti faisait entrer Isco à la place de Benzema. Lors des dernières minutes, durant lesquelles Marcelo et Mario Suarez recevaient un carton jaune qui les suspend pour le retour, les locaux cherchaient l'ouverture avec un jeu direct, mais la défense des visiteurs se montrait très solide et la cage blanche demeurait inviolée pour le troisième match consécutif. Le Bernabéu donnera son verdict.

Rechercher