EmiratesAdidas
Real Madrid - Espanyol

3-0 : Le leader écrase l'Espanyol lors de son premier match de l'année au Bernabéu

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 10/01/2015 | Alberto Navarro

Le splendide but de James, le spectaculaire coup-franc de Bale et la réalisation de Nacho ont donné les trois points au Real Madrid, qui a joué 40 minutes à un de moins.
  • Liga BBVA
  • Journée 18
  • sam., 10 janv.
Santiago Bernabéu
3
0
Le Real Madrid conserve fermement sa première place. Les Blancs ont écrasé l'Espanyol, malgré avoir joués 40 minutes à un de moins suite à l'expulsion de Coentrão, et n'ont pas encaissé de but. Dès le début de match, ils démontraient qu'ils allaient tout faire pour décrocher les trois points pour leur premier match de l'année au Santiago Bernabéu. En un peu plus de dix minutes, ils avaient déjà touché le poteau et ouvert le score.

Benzema s'essayait en premier sur une volée suite à un coup-franc. Sa reprise, compliqué à cause de la hauteur d'où il frappait le ballon, heurtait le montant à la 10'. Sur l'action suivante, les Blancs faisaient trembler les filets. A une touche de balle, la réalisation alliait beauté et importance. Bale changeait le jeu de côté d'une façon merveilleuse, Cristiano Ronaldo inventait un service du gauche et James, en retrait, battait subtilement Casilla en une touche.

Cristiano Ronaldo en est à huit passes en championnat.

Bale avait régalé le public du Bernabéu sur le premier but avec un changement d'orientation sur mesure. Sur le second, il faisait mieux : le public se levait d'un seul homme lorsque son coup-franc nettoyait la lucarne de Casilla à la 28'. En moins d'une demi-heure, le Real Madrid avait frappé du poing sur la table et s'était adjugée la rencontre.

A dix sur le terrain
Le seconde mi-temps ne commençait pas de la meilleure des manières. Après huit minutes, les Blancs se retrouvaient à dix suite à l'expulsion de Coentrão, à la lutte avec Cañas. Ancelotti devait réagir, et faisait rentrer Nacho à la place de James pour rééquilibrer son équipe.

Même en infériorité numérique, les Madridistas disposaient des actions les plus claires et étaient très proches d'inscrire le troisième. Sur une action initiée par Arbeloa à la 59' après un dribble déstabilisant deux adversaires, Cristiano Ronaldo la ponctuait par une lourde frappe qui passait à seulement quelques centimètres des montants de Casilla. Neuf minutes plus tard, Bale était proche du doublé, mais sa tête sur un centre de Nacho n'était finalement pas cadrée.

Le Gallois était partout. Isco lançait le Gallois grâce à une passe entre les lignes à la 72'. Ce dernier ne pouvait malheureusement pas remporter son duel face à Casilla. Le but était proche, il allait intervenir quatre minutes plus tard. De fait, les neuf joueurs de champ y participaient. Arbeloa, qui occupait désormais le poste de latéral gauche suite à l'expulsion de Coentrão, servait Nacho, son homologue du couloir droit, qui concluait magnifiquement pour mettre fin au festival.

Rechercher