1. Close
    Classic MatchCorazón Classic Match 2019
    Live the match inSantiago Bernabéu
    Real Madrid LegendsReal Madrid Legends
    vs
    Chelsea LegendsChelsea Legends
    Information sur le match
    Classic Match, Corazón Classic Match 2019
      Santiago Bernabéu
     06/23/2019
    19:00
    BILLETTERIE

    Partagerfacebooktwitter

EmiratesAdidas

Sélectionnez la plateforme désirée pour acheter vos entrées

Alfredo Di Stefano con las 5 Copas de Europa

Les Cinq Coupes d'Europe de Di Stéfano

Voir galerie

INFORMATION | 07/07/2014

La compétition continentale l'a confirmé comme le meilleur joueur du monde.
La domination du Real Madrid durant les premières années de la Coupe d'Europe n'a pas seulement servi au club blanc à être considéré comme le meilleur du monde. Elle a également catapulté Di Stéfano comme la grande star du football mondial. Il a gagné la Coupe d'Europe à cinq occasions consécutives. Ses chiffres sont plus qu'impressionnants : 49 buts en 58 matchs. De plus, il est le seul joueur à avoir marqué lors de ces cinq finales européennes consécutives.

1955/56 : Premier champion d'Europe de l'histoire
Le Real Madrid et Di Stéfano ont commencé en Coupe d'Europe le 8 septembre 1955. Ils l'ont fait à Genève, face au Servette, et l'ont emporté 0-2. Le premier but de La Saeta dans cette nouvelle compétition est arrivé lors du match retour de cette confrontation. Le 12 octobre, Alfredo Di Stéfano inscrivait les deux premières réalisations de la victoire 5-0 du Real face à l'équipe suisse.

Cette première Coupe d'Europe a connu de nombreux moments épiques, comme le match retour des quarts de finale contre le Partizan sur la neige de Belgrade. La demi-finale face au Milan au San Siro a également été spéciale : Di Stéfano a reçu une ovation des tifosis pour son match extraordinaire. Un match qu'Alfredo Di Stéfano a joué malgré une infection à la gorge quelques jours plus tôt.

La finale de la Première
En finale, le terrible Stade de Reims emmené par Kopa les attendait. Les Français jouaient à la maison, au stade du Parc des Princes de Paris, et commençaient par prendre les devants 2-0. Di Stéfano marquait à la 15ème et emmenait par la même les siens pour finalement s'imposer 4-3. La première Coupe d'Europe a montré à tout le continent les qualités de La Saeta Rubia.

1956/57 : Il a levé la Coupe devant son public
Raymond Kopa est arrivé dans les rangs de l'effectif blanc cette année-là pour décrocher le titre qu'il avait raté avec le Stade de Reims l'année d'avant. Le Rapid de Vienne a été un adversaire coriace lors du premier tour, et a été sur le point d'éliminer le Real de la compétition. Un but acrobatique de Di Stéfano lors de la rencontre retour en Autriche a forcé un troisième match d'appui.

Un autre moment inoubliable a été l'affrontement face à Manchester United en demi-finales. Duncan Edwards, alors considéré comme la plus grande promesse du football anglais, évoluait avec les Diables Rouges. A Madrid, les Blancs ont été largement supérieurs et Di Stéfano avait marqué l'un des buts du 3-1. Le retour à Old Trafford a été marqué par le bruit qui descendait des tribunes. Le Real a alors surpassé l'ambiance hostile pour se qualifier.

La finale de la Seconde
Elle s'est disputée au Santiago Bernabéu. La rencontre a été très serrée jusqu'à la 70ème, lorsque Di Stéfano a ouvert le score sur penalty. A la 76ème, Gento inscrivait le 2-0 définitif. Le Real confirmait qu'il était le roi d'Europe devant son public.

1957/58 : Meilleur buteur de la troisième édition
En quarts de finale de la Coupe d'Europe, le Real était opposé à Séville. La rencontre aller s'est jouée le 23 février 1957, et a connu lors de l'avant-match la remise du Ballon d'Or à Di Stéfano. De cette manière, La Saeta a pu montrer le trophée à son public, avant de conclure un nouveau match incroyable. Le Real s'imposait 8-0 avec quatre buts de Di Stéfano.

En demi-finales, le Vasas de Budapest était l'adversaire. Dans ce match marqué par la pluie, Alfredo inscrivait un triplé. Lors de l'une de ses célébrations, il a sauté à de multiples reprises. La photo de ce moment est passé à la postérité comme l'un des clichés mythiques de Di Stéfano.

La finale de la Troisième
Elle s'est jouée au stade du Heysel face au Milan. Schiaffino ouvrait le score, mais Di Stéfano répondait pour égaliser. Le temps réglementaire se terminait sur un 2-2. Les deux équipes étaient à bout en prolongation. Le physique surpuissant de Gento permettait au Real Madrid de s'adjuger la final. Avec dix réalisations, La Saeta a été le meilleur buteur de la compétition.

1958/59 : Attaque de luxe avec Puskas
Le transfert de Puskas a rendu l'attaque blanche encore plus terrible sur le plan européen. Le Real Madrid laissait sur son chemin le Besisktas et le Wiener SC avant d'affronter en demi-finales l'Atlético de Madrid.

La qualification a été l'une des plus compliquées et a dû aller se chercher lors d'un troisième match d'appui. La rencontre décisive a eu lieu à Saragosse. Le 13 mai 1959, Di Stéfano inscrivait le premier but de son équipe à la Romareda et emmenait les Blancs vers la finale de Stuttgart. Suite à ce match, le dicton "D de frappe ('disparar' en espagnol), D de défendre, D de diriger, D de dominer, D de décider, D de Di Stéfano" a commencé à être entendu.

La finale de la Quatrième
En finale, les Blancs retrouvaient le Stade de Reims. Et le Madridista était une nouvelle fois l'homme décisif d'un match important. Mateos donnait rapidement les commandes aux Blancs puis Di Stéfano inscrivait le 2-0 définitif à la 47ème. Suite à une grande démonstration de supériorité, le Real était proclamé pour la quatrième fois de suite champion d'Europe.

1959/60 : Pour la cinquième fois champion suite au meilleur match de l'histoire
La Jeunesse d'Esch et Nice ont été les premiers adversaires dans cette édition pour le jusque là seul champion d'Europe. Le Real est arrivé en demi-finales pour affronter le Barcelone d'Helenio Herrera. Face aux Blaugranas, le Real Madrid s'imposait largement 6-2 sur les deux matchs, grâce à deux buts de La Saeta.

La finale de la Cinquième
L'adversaire était l'Eintrach de Francfort d'une rencontre qui est considérée comme la meilleure de l'histoire du football. Les Allemands ouvraient le score, mais Di Stéfano propulsait son équipe vers la victoire grâce à deux buts en trois minutes. Les réalisations arrivaient les unes après les autres pour atteindre un score finale de 7-3. Le Real Madrid venait de réussir la difficile tâche de se proclamer pour la cinquième fois champion d'Europe.
Buscar