LazoGanadores de Champions LeagueOtro
Real Madrid - Unicaja

88-75 : Le Real tombe à Malaga et permet un quatrième match

ARTICLE | 10/06/2014 | Edu Bueno

L'équipe blanche s'est battue mais s'est trouvée face à un Unicaja très inspiré. Jeudi, une nouvelle opportunité de se qualifier pour la finale.
  • Liga Endesa
  • 3 (Playoff 1/2 Finale)
  • mar., 10 juin
Martín Carpena
88
75
Il y aura un quatrième match. Le Real Madrid a été battu à Malaga par un Unicaja qui a effectué un très grand troisième match pour revenir dans la course à la qualification, 2-1 en faveur des Blancs. Llull, avec 10 points et 6 passes, a été le plus en vue parmi les hommes de Laso, qui auront une nouvelle opportunité ce jeudi de se hisser en finale de la Liga Endesa.

La meilleure manière de contrer la rudesse et l'hostile bienvenue offert par le Martin Carpena a été la décision prise par le Real. Les hommes de Laso ont répondu à la dureté initiale locale par une intensité idoine. De fait, le match connaissait un rythme vertigineux dès le commencement (9-9, 4ème).

Le Real donne le premier
Chez les Blancs, Darden (8 points) en premier puis Llull (9) emmenaient une attaque au niveau d'adresse spectaculaire : imparable pour la défense adverse. Les meilleures minutes de l'ailier américain, ponctuées par un alley oop sur une passe de Llull, offraient l'avantage au score à la 6ème, 11-17. Pas de quoi effrayer un Unicaja guidé par un trio Granger-Toolson-Vazquez (22 des 24 points de leur équipe dans le premier quart) qui revenait dans les pas madrilènes (24-25, 10ème).

Le Real Madrid s'est imposé dans le premier et le dernier quarts

Avec un Reyes insatiable sous le cercle de Malaga et des coéquipiers à la lutte au rebond, les Blancs se maintenaient en tête au début de second acte grâce à une réussite extérieure toujours présente (29-34, 13ème). Mejri connaissait même ses premières minutes de la série. Mais ce quart était celui de l'Unicaja. Une technique infligée à Plaza offrait l'effet escompté sur son équipe.

Après cette action et avec une défense très agressive, l'Unicaja se mettait à contrôler la rencontre, en partie par la faillite au tir extérieur du Real (seulement un trois-point dans cette période). Le travail de Suarez au rebond offensif et le réveil de Calloway et Caner-Medley (7 points) changeaient la dynamique. Un 10-0 offrait même aux Andalous l'avantage maximum de 48-40 à la 18ème. Un écart réduit à cinq points suite à un panier de Llull avant la pause (50-45, 20ème).

Sortie en trombe de l'Unicaja
Un trois-point de Mirotic semblait montrer le chemin au tir pour le Real Madrid. Finalement, s'en sont suivies les meilleures minutes de l'Unicaja, bien emmenés par Granger et Caner-Medley. Les deux emmenaient un sévère 14-0. Le Real oubliait lui de marquer pendant cinq minutes et le payait cher (64-48, 25ème). Tout le contraire de son adversaire, très inspiré, sans faille et pour qui tout rentrait en attaque pour atteindre les 20 points d'avance à l'orée du dernier quart (75-55, 30ème).

Avec le match tué, le Real continuait de lutter et donnait tout dans la dernière période. Mais c'était le jour du rival, en attaque comme en défense. Soutenu par son public, l'Unicaja gérait son avantage avec un niveau spectaculaire d'adresse face auquel le Real ne pouvait soutenir la comparaison, malgré une réduction du score et un dernier quart remporté. Les tirs ouverts ont été un cauchemar pour les Blancs. 2-1 dans cette série, et jeudi, le quatrième match.

Fiche technique
UNICAJA DE MALAGA 88 (24+26+25+13) : Granger (12), Toolson (13), Kuzminskas (0), Caner-Medley (14) et Vázquez (14) -cinq initial- Calloway (7), Sabonis (0), Vidal (0), Suárez (9), Hettsheimeir (7), Urtasun (5) et Stimac (7).

REAL MADRID 75 (25+20+10+20) : Llull (10), Rudy (7), Darden (11), Mirotic (11) et Bourousis (4) -cinq initial- Carroll (8), Sergio Rodríguez (8), Reyes (7), Díez (0), Slaughter (9), Mejri (0) et Martín (-).

20

Arrière

12

Ailier fort

Rechercher