EmiratesAdidas
Real Madrid - Galatasaray

Le Real Madrid démarre ses playoffs d'Euroleague face à l'Olympiakos

INFORMATION | 15/04/2014 | C. T.

Les Blancs cherchent au Palacio le premier point de la série face à l'équipe grecque, actuelle championne d'Europe.
Ils ne veulent pas parler de revanche ni même de compte à régler. Mais c'est évident que le Real Madrid a l'opportunité de donner le coup reçu la saison passée par l'Olympiakos. Il pourra le faire à trois reprises. L'équipe madridista commence aujourd'hui à 21 heures les playoffs avant le Final Four de l'Euroleague. Elle le fait à la maison, devant son public, un avantage qu'elle a acquis grâce à son parcours de 21 victoires et seulement trois défaites entre la Phase Régulière et le Top 16.

Les Blancs connaissent l'importance de remporter la première rencontre de la série, et comptent bien mettre talent et travail pour atteindre cet objectif. Ainsi, l'équipe, qui ne connait que le forfait de Carroll, accède aux quarts de finale en tant que meilleure attaque (86,6 points face au 77,9 des Grecs) et également l'une des meilleures défenses, chose que le vestiaire sait clé pour décrocher la victoire. Fermer le rebond le sera également, aspect dans lequel les deux équipes se montrent assez fortes : 35,4 pour les Blancs et 34,5 pour les Grecs.

Le trio Chacho, Mirotic et Rudy, garantie de points
Au niveau individuel, Laso compte sur l'une des équipes les plus en forme de toute le continent malgré la fatigue. Les prestations à la marque de Sergio Rodriguez (14,1 points), Mirotic (12,5) et Rudy (12,3) ne sont que les preuves d'un effectif qui jouit également de l'explosif Llull et l'assurance de Felipe Reyes.

Le Real Madrid arrive a cette serie comme l'equipe la plus prolifique de la competition.

L'Olympiakos a lui connu un changement de physionomie par rapport à la quête de l'Euroleague de l'an passé. Spanoulis reste pour autant le facteur le plus déstabilisant. De fait, son absence pour blessure a coïncidé avec les défaites de l'équipe dans le Top 16. Il faudra avoir mille yeux sur lui qui, avec ses 14,7 points, promet de compliquer la vie de Llull et Draper, les meneurs les plus défensifs de l'équipe madridista, qui devront gérer la star grecque.

Malgré le fait d'avoir perdu du potentiel avec les départs d'Antic, Papanikolau et Hines, l'équipe rouge et blanche a su se recomposer et a gagné en physique avec Bryan Dunston, Brent Petway et Giorgi Shermadini, trois de ses hommes les plus en forme et qu'il faudra également freiner pour remporter le premier point au Palacio de los Deportes. Jeudi, la bataille continue dans le même lieu.

Convocation:
Meneurs: Llull, S. Rodríguez et Draper.
Ailiers: Rudy, Darden, Díez et Barreiro.
Ailiers-forts: Reyes, Mirotic et Slaughter.
Pivots: Bourousis et Mejri.

5

Ailier

30

Pívot

Rechercher