EmiratesAdidas
Schalke 04 - Real Madrid

1-6 : Festival offensif à Schalke et signal envoyé à l'Europe

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 26/02/2014 | Alberto Navarro (Gelsenkirchen)

Les doublés de Benzema, Bale, qui a signé un chef d'oeuvre sur sa première réalisation, et Cristiano Ronaldo ont pratiquement officialisé la qualification en quarts de finale de la Ligue des Champions.
  • Champions League
  • 1/8 Finale (Aller)
  • mer., 26 févr.
Veltins-Arena
1
6
Le Real Madrid a transporté sa forme spectaculaire en Europe et a pratiquement officialisé sa qualification en quarts de finale de la Ligue des Champions. Si quelqu'un doutait que cette équipe puisse s'imposer en Allemagne, il a reçu six buts en forme de réponse à ses incertitudes. Rapidement, le match s'est rangé du côté du Real Madrid. Il n'a fallu que treize minutes pour que les Madrilènes ouvrent le score. Cristiano Ronaldo remisait d'une talonnade à Bale. Le ballon se retrouvait dans les pieds de Benzema qui ne perdait pas son face à face. Schalke aurait pu égaliser dans l'action suivante, mais un énième réflex de Casillas évitait cette égalisation. La parade du capitaine merengue laissait sans voix les tribunes du Veltins-Arena, qui voyait déjà dedans la reprise de Draxler.

La rencontre commençait sur les chapeaux de roue. Et ce n'est pas le superbe but de Bale à la 21e qui allait la calmer. Alors que le Gallois avait déjà surpris son monde ce samedi avec son obus de 30 mètres, c'est cette fois une série de dribbles d'anthologie qui le mettait en pleine lumière. Benzema, toujours très intelligent, volait un ballon à Santana qu'il délivrait au natif de Cardiff. Celui-ci se débarrassait de deux adversaires grâce à deux doubles contacts et battait Fähramm. La réalisation était remarquable et remarquée. A la demi-heure de jeu, le troisième but aurait pu être signé par Cristiano Ronaldo si sa frappe ne s'était pas échouée sur le poteau.

L'avantage obtenu était déjà plus qu'intéressant, mais que dire de l'impression laissée sur le terrain. Les Madrilènes étouffaient leurs rivaux dans leur surface et se procuraient toujours les occasions les plus franches. Cristiano Ronaldo tentait de nouveau sa chance à la 36e, mais le portier local s'interposait de nouveau dans le face à face. Mais ce n'était toujours pas la dernière action de la première mi-temps, deux allaient suivre. La première, de Benzema, finissait au-dessus de la barre transversale, puis la seconde, du meilleur joueur du monde, ne trompait toujours pas Fährmann dans la surface.

Cristiano Ronaldo donnait tout pour marquer et était récompensé à la 52e. Sur une contre-attaque expresse, il était à la conclusion. Dans la surface, il contrôlait le ballon, faisait une série de passements de jambe, puis frappait sèchement un ballon qui finissait sa trajectoire au fond des filets. Cinq minutes plus tard, le quatrième était inscrit, celui du doublé pour Benzema. Cristiano Ronaldo proposait un une-deux au Français qui, en pleine surface, battait tranquillement Fährmann. Un délice.

Benzema n'était que peu de temps l'unique joueur à inscrire un doublé. Bale ne se privait pas de marquer sa deuxième réalisation de la soirée. Ramos, à la récupération, inventait une passe dans la profondeur pour le Gallois. Bale faisait le reste. Et, comme il n'y en a jamais deux sans trois, Cristiano Ronaldo rejoignait ses deux comparses à la 89e. Le Portugais dépassait Ibrahimovic au classement des buteurs et concluait ce festival de buts pour le compte du match aller des huitièmes de finale de cette édition de Ligue des Champions. Huntelaar, dans le temps additionnel, inscrivait le seul but de Schalke.
Rechercher