EmiratesAdidas
IberostarTenerife - Real Madrid

69-89 : le Real Madrid gagne en Allemagne avec un superbe final

ARTICLE | 07/12/2013 | C. Trujillo

L’équipe dirigé par Laso a obtenu la victoire face au Brose Baskets grâce à un 0-17 dans les trois dernières minutes. Mirotic (20 points), Sergio Rodriguez (19) et Rudy (13) ont été les meilleurs.
  • Liga Endesa
  • 9
  • sam., 07 déc.
Pabellón Insular de Tenerife Santiago Martín
74
85
Le Real Madrid a commencé sa série de quatre matchs consécutifs à l’extérieur grâce à une victoire face au combatif Brose Baskets à la Stechert Arena. Libérés grâce au trio Mirotic (20 points et 21 d’évaluation), Sergio Rodriguez (19 points et 19 d’évaluation) et Rudy Fernandez (13 points et 20 d’évaluation), les hommes de Laso ont battu l’équipe allemande durant une rencontre ponctuée par un récital à trois points (15, avec une efficacité de 50 %).

L’équipe merengue a terminé la rencontre sur un impressionnant 0-17 dans les trois dernières minutes. C’est la septième victoire en Euroleague, qui permet aux Madrilènes de rester invaincus en tête du groupe B et de s’assurer, au minimum, la seconde place en vue du Top 16.

Début de match frileux
Face au leader et dans une salle pleine, les Allemands sont entrés dans le match très agressivement et ont redoublé de concentration. A partir d’une défense très agressive et de l’aide des « grands », le Brose Baskets a poussé à la faute une attaque merengue qui est resté sur un zéro sur cinq à trois points. Grâce à cette défense et à une domination aux rebonds offensifs, les locaux affichaient un surprenant +7 à la 7e (13-4).

Il n’a fallu que peu de temps au Real Madrid pour réagir après le temps-mort de Laso. Avec l’entrée de Sergio Rodriguez, le rythme du jeu s’est élevé et les visiteurs ont repris leur habituel rendement offensif. Bourousis, Mirotic, avec six points chacun, et le Chaco ont emmené un 5-16 pour égaliser à la fin du premier quart-temps (20-20).

Le Real a alors pris le contrôle du match et a continué à poser son jeu. Il a gommé ses points faibles du début de match en fermant le rebond, en s’employant en fond de cours pour bloquer les pénétrations faciles du rival et en rentrant enfin ses tirs à trois points. Le mélange parfait pour désarmer une combative équipe allemande dans laquelle Ford et l’ancien-merengue Velickovic étaient bloqués par un grand Reyes, de retour après deux matchs (six points sans échec et cinq rebonds).

Ce fut le Chacho qui lança une série de 3-11 grâce à son premier trois points (sept points dans le quart-temps) pour mener 23-31 à la 13e. A partir de là, Rudy s’est occupé à briser la défense adverse et à assister ses coéquipiers (quatre passes décisives). Le reste, Carroll s’en est chargé. L’arrière américain a rentré trois trois points sur quatre pour gérer l’avantage du Real de +5 à la mi-temps (38-43).

Bonne réponse à la pression
Un sévère 8-29 entre la 7e minute et la 14e avait permis la remontée madrilène. Cependant, les hommes de Laso ne réussissaient pas à se détacher d’un Brose Baskets qui se maintenaient à portée grâce aux bonnes minutes de Zirbes au début du troisième quart-temps (40-45, 22e). Avec Draper et son surplus d’agressivité en défense de la raquette, le Real Madrid a trouvé sa meilleure version en mettant la pression sur les lignes de passes pour récupérer assez facilement des ballons.

Malgré ce que montre le tableau d’affichage, le Brose Baskets n’a pas été un rival facile. Le Real Madrid a su résoudre l’équation grâce à un final en apothéose.

Mirotic a été celui qui a assumé le premier rôle offensif pour gagner le match face à Velickovic grâce à sept points consécutifs. Un trois points de Draper a permis au Real Madrid d’afficher un 42-60 à la 26e minute, qui aurait été presque définitif s’il n’avait pas encaissé un 7-0 lors des quatre minutes suivantes (49-60, 30e).

Les Allemands continuaient de défendre avec une zone en 3-2 qui les a remis dans le match. Ford et un autre ancien madrilène, Fischer, faisaient un malheur dans la peinture, pendant qu’un dangereux Sanders rentraient les points dans le périmètre. Petit à petit, les locaux gagnaient du terrain sur le Real Madrid dans lequel un magistral Sergio Rodriguez, roi des trois points (17 points), calmait les ardeurs de remontada des adversaires. Un 2+1 de Sanders donnait un 69-72 au tableau d’affichage à la 37e. Temps-mort de Laso à suivre.

Terminés le travail dans les dernières minutes est quelque chose de rare cette saison pour le Real Madrid. Mais il a répondu à la pression avec une tranquillité déconcertante pour finir sur un incroyable 17-0 dans les trois dernières minutes (69-89, 40e). L’équipe madrilène commence ainsi par une victoire son périple de quatre matchs loin du Palacio. La prochaine étape a lieu ce samedi à Séville face au Cajasol en Liga.

Fiche technique:
Brose Baskets 69 (20+18+11+20): Goldsberry (0), Gavel (11), Jacobsen (5) Velickovic (6) y Zirbes (12) --cinco inicial--; Fischer (5), Smith (9), Wright (0), Tadda (0), Ford (12), Neumann (0) y Sanders (9).

Real Madrid 89 (20+23+17+29): Llull (4), Rudy (13), Darden (2), Mirotic (20) y Bourousis (6) --cinco inicial--; Reyes (8), Carroll (9),  Slaughter (0), Sergio Rodríguez (19), Draper (8), Mejri (0) y Díez (0).

13

Meneur

5

Ailier

9

Ailier fort

Rechercher