EmiratesAdidas
Juventus - Real Madrid

2-2 : Précieux match nul au Juventus Stadium

ARTICLE | 05/11/2013 | Alberto Navarro (Turín)

Les buts de Ronaldo et Bale dans une grande deuxième mi-temps, dans laquelle une frappe d’Alonso a heurté la barre, laissent les Madrilènes à un point de se qualifier comme premier du groupe.
  • Champions League
  • 4 (Phase de Groupes)
  • mar., 05 nov.
Juventus Stadium
2
2
Le Real Madrid voulait verrouiller sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions au Juventus Stadium, un terrain des plus compliqués sur lequel se rendre en Europe. Conte, l’entraîneur italien, avait demandé avant le match à ses supporters une grande ambiance, eux qui jouaient presque une finale, et l’a trouvé si l’on tient compte des marques d’affection qu’ils ont démontré envers leur équipe dès le début du match.

Avec deux systèmes presque calqués, les deux équipes sont sorties sur le terrain en 4-3-3. Pogba, après cinq minutes, était le premier à prendre sa chance mais sa frappe était dévissée. Les Madrilènes répondaient eux par deux fois. Cristiano Ronaldo prenait le premier sa chance à la 9e minute mais sa frappe ratait le cadre pour quelques centimètres. Quatre minutes plus tard, Bale trouvait lui la mire après avoir volait le ballon à Caceres. Sa frappe était facilement bloquée par Buffon.

Le match était parti sur un gros rythme et s’était au tour de la Juventus d’attaquer. Pogba centrait avec l’extérieur du pied droit (17e) et mettait dans une position compliquée Pepe qui était à deux doigts de tromper Casillas qui montrait un superbe réflexe pour sa première intervention. Il y avait beaucoup en jeu et cela se voyait sur le terrain. La survie des Italiens dans la compétition et la qualification pour le second tour pour les Madrilènes étaient des objectifs trop importants pour ne pas lutter jusqu’à l’épuisement.

L’équipe italienne continuait à pousser et aurait pu prendre les devants deux minutes avant la demi-heure de jeu. Mais Casillas, comme lors de la précédente occasion, était splendide. Vidal à l’initiative trouvait un relais avec Pogba qui décalait Tévez. Ce dernier centrait pour la tête de Llorente. L’intervention miraculeuse du portier espagnol ne faisait qu’emballer ce match.

L’équipe merengue a surmonté à la perfection le but de Vidal et reste à un point de la qualification.

Il semblait que nous allions atteindre la mi-temps sans but. Mais un penalty discutable de Varane sur Pogba permettait aux locaux de prendre les devants. Vidal le transformait à la 42e, même si l’allégresse du public du Juventus Stadium aurait pu changer dans le temps additionnel. Marcelo centrait alors pour Cristiano Ronaldo, seul au point de penalty, qui n’arrivait finalement pas à cadrer.

Il n’y avait d’autre choix que d’égaliser en seconde mi-temps et le Real Madrid, habitué à rendre possible n’importe quel type de situation, aussi compliquée soit-elle, était disposé à le faire. Preuve en est, la première frappe de ce second acte était l’œuvre Gareth Bale à la 46e.

Le ballon et la domination étaient alors totalement Madrilènes et les Transalpins se limitaient à attendre derrière. La récompense allait arriver à la 52e. Martin Caceres se ratait et Benzema, au contact, récupérait un ballon qu’il envoyait au moment opportun à Cristiano Ronaldo. Le Portugais, qui a marqué dans tous les matchs de la compétition auxquels il a participé, battait Buffon en un contre un et égalisait. Le plus dur était fait.

Domination madrilène
S’en suivaient les meilleures minutes des Merengues et le résultat aurait pu changer plus rapidement si Xabi Alonso n’avait pas rencontré la barre transversale sur une belle volée (56e). Casillas, qui signait un match exceptionnel, était providentiel lors de la réponse du rival par l’intermédiaire de Llorente (58e).

Ce n’était qu’une illusion puisque deux minutes plus tard, le leader du groupe marquait de nouveau. La contre-attaque initiée par Cristiano Ronaldo arrivait jusqu’à Bale qui frappait instantanément. Le Gallois marquait son premier but de la compétition et montrait une nouvelle fois son talent, même si la joie n’allait pas durer longtemps. Cinq minutes exactement suffiront à Caceres pour centrer et trouver la tête de Llorente qui ramenait une nouvelle fois le score à égalité.

Tout était encore à faire dans ce match retour à qu’il restait 25 minutes. Il n’en suffit que de trois au Real pour se créer une nouvelle occasion. Modric faisait la différence avec beaucoup d’aisance et trouvait un Benzema qui se retrouvait seul face au Buffon. Au-dessus. Le Real Madrid, ambitieux, envahissait le camp de la Juventus et tentait jusq’au bout de faire la différence. Un précieux match nul qui permet de, quasiment, verrouiller la première place du groupe et une qualification en huitièmes de finale. Avec un point lors des deux prochaines journées, le Real Madrid aura rempli ses deux objectifs.

Rechercher