EmiratesAdidas
Real Madrid - Monbus Obradoiro

78-68: Victoire et première place en Liga

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 26/09/2021 | Edu Bueno

Le Real Madrid s'impose une troisième fois de suite face au Monbus Obradoiro et prend la tête du classement. Poirier et Llull, décisifs.
  • Liga Endesa
  • Journée 3
  • dim., 26 sept.
WiZink Center
78
68

Tout en haut du classement. C'est à cette place que le Real Madrid commencera, ce jeudi, son aventure en Euroleague après avoir décroché une troisième victoire de rang en Liga et pris la tête du classement grâce à une meilleure différence de points. Les hommes de Laso se sont ainsi défaits du Monbus Obradoiro au WiZink Center dans un match équilibré qui s'est décidé grâce à un grand dernier quart (27-17), dans lequel Llull, avec 9 de ses 12 points, s'est montré décisif. Mais c'est Poirier qui a surtout mené l'équipe (13 points, 8 rebonds et 19 d'évaluation). Causeur (11), Williams-Goss et Yabusele (9 chacun) et Rudy (8) ont également brillé.

Le Real Madrid ne tarde ainsi que cinq minutes pour prendre l'initiative du jeu. Avant cela, le Monbus Obradoiro installe son jeu agressif, qui lui permet de mener 6-9 grâce à de bonnes minutes de son pivot Hellenson. Il faut alors que la défense sur le pivot s'installe du côté blanc pour que l'équipe se mette à trouver du rythme et à changer la dynamique du match. Causeur (5 points) et Yabusele se montrent impeccables face au cercle, ce dernier faisant se lever les tribunes grâce à deux dunks spectaculaires, qui commandent une série de 9-0 puis de 14-4 et concluent ces 10 premières minutes, durant lesquelles la défense brille encore de mille feux (20-13).

Poirier mène l'équipe
Sortant du banc, le Français inscrit deux paniers de suite, comme un symbole de ses intentions en ce dimanche soir. Et alors que la formation galicienne revient à deux petits points (24-22), notamment grâce au travail de Birutis et Hellenson, il met l'équipe sur ses épaules grâce à une légion d'actions positives, entre dunks, contres et rebonds défensifs (11 points et 4 rebonds dans le second quart). En compagnie de Rudy, il permet aux Madridistas de reprendre le contrôle du match et de compter leur plus gros avantage au score à la 19' (36-25). Par la même, Abalde retrouve le chemin des parquets après sa blessure.

Le Real a remporté ses cinq matchs officiels de la saison.

Mais les hommes de Moncho Fernández restent dans le match. Ils réussissent à rentrer aux vestiaires avec seulement six points de retard et, mieux encore, prennent l'avantage à la 38' minute en étouffant le Real Madrid (45-46). Comme toujours, les protégés de Laso réagissent et reprennent 10 points d'avance grâce à Tavares, qui doit malheureusement retourner sur le banc après sa quatrième faute personnelle, et les deux premiers trois-points de la rencontre, oeuvre de Causeur. Seuls des ratés au lancer-franc et des pertes de balle madrilènes laissent leurs adversaires dans le match. Si bien que Llull, au buzzer du troisième quart, remet les compteurs à égalité 51-51.

Llull montre le chemin de la victoire
Le capitaine du Real Madrid ne s'arrête pas en si bon chemin et fait appel à tout son talent pour sortir les siens d'une rencontre compliquée. Après son tir primé, il enchaîne par 6 autres points et porte son total à 9 en trois minutes. Le coup de trop pour le Monbus Obradoiro, qui ne lâche pourtant rien, mais doit s'incliner face à la force de frappe de notre équipe. Elle règle enfin la mire de loin et enchaîne les tirs à trois points. Williams-Goss et Rudy se chargent d'accompagner Llull en attaque, avec respectivement 7 et 6 points, et emmènent une série de 13-4 qui, avec de nets progrès en défense, suffit à mettre fin aux espoirs galiciens.

Un ultime tir primé de Llull porte la marque à 74-60 à deux minutes du terme d'une rencontre qui se conclut finalement avec un écart de 10 points (78-68). Le Real achève cette double journée avec autant de victoires et peut désormais se tourner vers la passionnante saison d'Euroleague qui s'annonce. Pour débuter, il commencera par le plus dur dans quatre jours, avec la visite du champion en titre (jeudi, 20h45).

Rechercher