EmiratesAdidas
contenido

Les buts de Modric, Llorente, Ramos et Nader (CSC) ont permis au Real Madrid de devenir le premier club à remporter trois Mondiaux des Clubs de suite.

Le Real Madrid a été sacré champion du monde en battant 4-1 Al Ain lors d'une finale disputée à Abou Dabi.

Le Real Madrid a conservé sa couronne de champion du monde. Pour la septième fois, les Madridistas ont atteint le sommet du football planétaire grâce à leurs quatre Mondiaux des Clubs (2014, 2016, 2017 et 2018) et les trois Coupes Intercontinentales (1960, 1998 et 2002), une performance inédite. À Abou Dabi, ils ont réalisé un exploit difficilement égalable: pour la première fois de l'histoire, une équipe à soulever le trophée trois années consécutives.

La victoire a eu lieu dans le même théâtre qu'un an plus tôt, au Zayed Sports City Stadium d'Abou Dabi, siège de la demi-finale face au Kashima Antlers (1-3) et de la finale face à Al Ain (4-1). Bale a été le héros de la première rencontre en inscrivant un triplé, tandis qu'en finale, Modric, Llorente et Ramos ont inscrit leur nom au tableau d'affichage.

Bale, Ballon d'Or du Mondial

Le Gallois a été récompensé comme le meilleur joueur du tournoi. Il a inscrit trois buts dans cette édition. En finale, il a même été sur le point de rééditer son but acrobatique inscrit face à Liverpool à Kiev. Il a ainsi égalé le total de Cristiano Ronaldo comme meilleur buteur de l'histoire de la compétition avec sept réalisations. Il est aussi devenu l'un des trois joueurs à marquer un triplé au Mondial des Clubs.

MONDIAL INOUBLIABLE POUR MARCOS LLORENTE: PREMIER BUT ET MVP DE LA FINALE.

Le trophée de MVP de la finale a été offert à Marcos Llorente. Le joueur issu du sérail merengue a dicté le tempo au milieu de terrain et a complété un superbe tournoi en inscrivant son premier but avec le Real Madrid. Kroos mérite également d'être cité, lui qui est devenu le premier joueur à être sacré cinq fois champion du monde, soit plus qu'aucune autre équipe. Et pour finir, Varane a conclu une année inoubliable pour lui en étant sacré double champion du monde.

Ramos a pour sa part encore marqué dans une finale et soulevé un nouveau titre. Il en est à 10 comme capitaine, 20 à son palmarès, tout comme Marcelo. Pour Solari, il s'agit du premier titre comme entraîneur. Il a même eu du mal à trouver ses mots pour exprimer sa joie: "Ce titre est la cerise sur le gâteau d'une étape merveilleuse que nous tenterons de prolonger. Remporter trois Ligues des Champions et trois Mondiaux des Clubs de rang sera un exploit difficile à égaler. Ce groupe de joueurs et ce club ont écrit l'histoire".

Buscar