EmiratesAdidas
Llull

Le Real Madrid ouvre face au Partizan la seconde phase du Top 16

INFORMATION | 28/02/2014 | C. Trujillo

Les Blancs reçoivent au Palacio un rival qui vient de perdre ses quatre derniers matchs mais qui a battu le CSKA Moscou (20h45 Canal + Deportes).
Retour au Palacio, et début de la seconde phase du Top 16. Le Real Madrid reçoit ce soir à domicile le Partizan Belgrade, un rival abordable mais à qu'il ne faut pas redonner de la confiance dans la course au play-off. Les Blancs, avec les forfaits de Carroll et Draper, devront être concentrés et mettre en oeuvre toute leur intensité comme face au Zalgiris, car les Serbes veulent stopper leur série négative, et, malgré cette série, ils ont été capables de gagner face au CSKA.

Les Madrilènes, avec un bilan de 6-1 dans cette phase, sont clairement favoris face à une équipe qui a seulement gagné un seul de ses rencontres en top 16, curieusement face aux Russes. Historiquement, les précédents montrent que la maison du Real est un obstacle difficile pour les joueurs de Belgrade. Ainsi, lors de ses dernières visites de 2004 à 2012, les Blancs l'ont toujours emporté (82-66, 85-68, 75-64, 68-67, 78-58 et 101-63).

LES HOMMES DE LASO SONT L'EQUIPE LA PLUS PROLIFIQUE DU TOP 16, AVEC 88,2 POINTS PAR MATCH, ALORS QUE LES SERBES N'EN COMPTENT QUE 68,55.

Les Madrilènes, qui veulent remporter leur 10e victoire à domicile en Euroleague, leur 42e de la saison, ne pourront compter sur Carroll, récemment opéré avec succès. Malgré cela, l'absence du meneur est bien compensée par Llill, dans un état de forme incroyable et imparable à trois-point. Les absences de Wyoming et Draper seront elles couvertes par Alberto Martin, qui a déjà débuté en Euroleague la semaine dernière, et l'ailier de l'équipe junior Jonathan Barreiro, qui pourrait avoir des minutes face aux hommes de Vujosevic.

Les menaces à freiner
Laso a une priorité claire dans cette rencontre : freiner Bogdan Bogdanovic, troisième meilleur marqueur de cette Euroleague avec un moyenne de 16,7 points par match. L'autre danger se nomme Kinsey, et il faudra également être attentif à la nouvelle recrue Sasha Pavlovic, qui après une décennie en NBA, où il a joué pour sept franchises, retrouve le basket européen pour tenter de maintenir en vie l'espoir européen du Partizan.

Pour en terminer avec les dangers serbes, le technicien de Vitoria a l'un des trios extérieurs les plus puissants du continent, celui formé par les deux Sergio et Rudy Fernandez. Autour du cercle, il faudra se méfier de Lauvergne, mais l'intensité de la paire Bourousis/Reyes et l'éclosion de Mejri promettent une dure soirée aux grands de Vujosevic.

Convocation
Meneurs : Llull, S. Rodríguez et Alberto Martín.
Ailiers : Rudy, Darden, Díez et Barreiro.
Ailiers-forts : Reyes, Mirotic et Slaughter.
Pívots: Bourousis et Mejri.

5

Ailier

50

Pívot

Rechercher