LazoGanadores de Champions LeagueOtro
Real Madrid - Estudiantes

86-69 : Le Real Madrid s’offre son 21e Trophée de la Communauté de Madrid

ARTICLE | 01/10/2013 | Edu Bueno

Les Merengues ont battu l’Estudiantes suite à un troisième quart-temps dévastateur (27-7) dans le second derby de la pré-saison. Rudy Fernandez (24 points) et Sergio Rodriguez (11 points) ont été les hommes du match.
  • Torneo CAM
  • Torneo de la Comunidad de Madrid
  • mar., 01 oct.
Pabellón Europa (Leganés)
86
69
L’équipe merengue poursuit sa domination absolue du Trophée de la Communauté après s’est imposé face à l’Estudiantes et s’être offert une 21e couronne. Rudy Fernandez (MVP avec 24 points) et Sergio Rodriguez (11 points) ont brillé dans un derby marqué par la spectaculaire remontée du Real dans le troisième quart-temps (27-7).

Les nouveaux apportent
Le Real, avec deux de ses renforts Diez et Bourousis dans son cinq majeur, entrait mollement dans le match, étant très permissif en défense. Une donne qui profitait aux adversaires grâce à la grande réussite extérieure de Colom, Rabaseda et Ivanov, avec huit points durant les sept premières minutes.

Mirotic (11 points) et Rudy (huit points) tenaient à bout de bras une équipe merengue qui cumulait jusqu’à dix points de retard après un tir primé de Miso (23-33, 13e). Avec l’entrée de Felipe Reyes et de Mejri à l’intérieur, les hommes de Laso étaient mieux en défense, neutralisaient le rebond défensif, et freinaient Ivanov dans la peinture.

Carroll et Llull apportaient, eux, plus d’agressivité en attaque, alors que Rudy commençait à dominer le rythme par son omniprésence. Six points de l’arrière américain et six autres points de l’arrière dans les derniers instants du second quart-temps permettaient au Real de revenir à sept points à la pause (39-46).

Le Real Madrid a gagné les dix dernières éditions du Trophée de la Communauté de Madrid.

Les Merengues commençaient le troisième quart comme l’équipe merveilleuse qu’elle est, et le jeu merveilleux qu’elle a développé toute la saison dernière. Ils s’appliquaient en défense, élevant l’intensité pour, petit à petit, asphyxier l’Estudiantes qui se retrouvait sans idée en attaque. Avec un Bourousis dominateur dans les deux raquettes, le Real fermait l’accès à la peinture et mettait fin à ses problèmes défensifs.

L’heure de courir

Les Madrilènes ne cessaient de faire mal à son rival avec un jeu rapide et magnifique de transition, dirigé de main de maitre par Sergio Rodriguez qui disputait ses premières minutes. Le pivot grec claquait lui un énorme dunk pendant que Mirotic et Rudh rentraient chacun un trois-point. En moins de dix minutes, le Real Madrid avait réussi à faire son retour dans le match avec un énorme 27-7, de quoi lui offrir un avantage de 14 points (64-50, 29e). Un quart-temps fatal à l’Estudiantes qui était mené 66-53 à la 30e minute.

Le Real Madrid ne diminuait plus sa concentration et contrôlait les dernières tentatives d’un adversaire qu’il maintenait toujours à un écart supérieur à dix points. Le Chacho maniait alors le match à sa guise et faisait jouer ses coéquipiers. Mejri connaissait lui de bonnes minutes, démontrant tout son potentiel sous le panier (six points). Pour terminer, Rudy finissait le match au-delà des 20 points.

L’équipe dirigée par Pablo Laso s’était définitivement évitée un retour de l’Estudiantes. Et en terminait avec son rival pour s’offrir, une fois de plus, le Trophée de la Communauté de Madrid (86-69, 40e).

Fiche technique:
Real Madrid 86 (19+20+27+20): Sergio Llull (4), Rudy Fernández (24), Daniel Díez (-), Nikola Mirotic (15), Ioannis Bourousis (9) –cinq majeur- Draper (-), Reyes (4), Carroll (9), Slaughter (2), Darden (-), Mejri (8) y Sergio Rodríguez (11).

Estudiantes 69 (28+18+7+16): Colom (11), Rabaseda (12), Kuric (10), Nogueira (-), Ivanov (15), -cinq majeur -, Banic (-), Guerra (6), Miso (11), Fernández (2), Vicedo (-) y Hernangómez (2).

13

Meneur

12

Ailier fort

5

Ailier

Rechercher