LazoGanadores de Champions LeagueOtro
Real Madrid-Osasuna

Ancelotti: "Mes joueurs ont tout donné, nous devons persévérer"

NEWS STORY. 27/10/2021. Eduardo Olivera

"Nous n'avons pas besoin de plus de présence physique, mais de rentrer dans la surface", a déclaré l'entraîneur.

Carlo Ancelotti a comparu devant les médias dans une conférence de presse télématique suite au match nul du Real Madrid face à Osasuna: "Pour le penalty, c'est un sujet délicat. La seule chose que j'ai vu, c'est que Vinicius disait à l'arbitre de regarder la VAR, mais je ne comprenais pas pourquoi. J'ai ensuite compris, la semelle semblait être un penalty. Je ne sais pas pourquoi la VAR n'est pas intervenue. J'ai dit à l'arbitre que le temps additionnel me semblait étrange par rapport à l'évolution du match. J'ai demandé une explication, mais elle ne m'a pas beaucoup convaincu".

"J'ai aimé l'équipe. Pas vraiment la première partie, car nous n'avons pas changé rapidement l'orientation du jeu, nous sommes restés beaucoup de fois avec le ballon sur le côté gauche en cherchant une solution. La seconde a été bien meilleure, j'ai bien aimé et je n'ai rien à reprocher à mes joueurs, ils ont tout donné. Nous devons persévérer".

Les changements
"Nous n'avions pas besoin de plus de présence physique, mais de rentrer dans la surface. Trois ou quatre fois, des centres sont passés très près des cages et nous aurions dû anticiper un peu l'action pour entrer dans le bon temps pour marquer".

"Ce sont trois matchs que nous avons joué à domicile contre des équipes qui, vu ce que nous avons fait sur le terrain, méritaient de gagner. Ces matchs sont plus compliqués pour nous en raison des caractéristiques de l'effectif".

Des centres dangereux
"Nous avons des ailiers très forts en un contre un et parfois, dans ces matchs, nous manquons de présence. C'est un peu la caractéristique de cette équipe. En seconde période, nous avons manqué de cette caractéristique et nous sommes beaucoup passés par l'extérieur. Nous avons mis des centres très dangereux avec Marcelo et Benzema, qui sont passés tout proches des buts".

La destitution de Koeman
"On m'a limogé de nombreuses fois et je reste ici, en vie et heureux. Cela fait partie du travail d'être limogé, on doit tout donner jusqu'au jour où l'on nous demande de partir. Il faut aller de l'avant avec la conscience tranquille. Il a donné tout ce qu'il pouvait donner".

Rechercher