EmiratesAdidas
Juventus - Real Madrid

Ramos: "Gagner la Duodécima était important pour consacrer l'équipe"

Voir vidéo

INFORMATION | 03/06/2020

"La clé a été de presser haut en seconde période pour récupérer le ballon dans le camp adverse", a déclaré le capitaine aux médias officiels de l'UEFA.
Sergio Ramos s'est remémoré le sacré de la Duodécima dans une interview avec les médias officiels de l'UEFA, avec pour motif le troisième anniversaire de cet inoubliable jour pour le Madridismo: "Nous savions que ce serait encore une finale très compliquée, cette fois contre la Juventus. Nous voulions remporter notre troisième Ligue des Champions, car c'était important pour consacrer l'équipe. C'était la motivation en plus".

"À la pause, Zidane a changé pas mal de choses pour poursuivre notre domination et le contrôle du jeu et enlever le ballon à la Juventus, qui arrivait avec moins de danger. En première période, par rapport aux deux équipes qui étaient l'une face à l'autre, peut-être que nous n'avons pas pressé assez haut. La clé en seconde période a été de récupérer le ballon dans leur camp".

Le pressing comme solution
"Ça a été une solution dont la récompense a été très bonne. Nous avons commencé à les toucher, à avoir de la patience pour arriver devant sans précipitation et au final, nous avons réussi ce que voulait le mister. La célébration a été la confirmation que, une nouvelle fois, nous étions les vainqueurs de la Ligue des Champions, la troisième pour moi".

Pour moi, ça a été une motivation supplémentaire de remporter ma troisième Ligue des Champions.

"Je me rappelle parfaitement du premier but. Nous récupérons le ballon derrière et nous partons en contre, car nous savions que nous pouvions faire très mal avec autant de joueurs rapides. Je me rappelle une montée très rapide de Carvajal sur le côté, de Cristiano Ronaldo qui attire la défense, puis qui décroche pour Dani qui lui met en retrait. Nous l'avons fait à la perfection car c'était très important de commencer le match en menant".

L'égalisation de la Juventus
"Sur le but de Mandzukic, il y avait peu à faire de notre part. Ça a été un coup de génie, un magnifique but. Le ballon vient de l'un de ses coéquipiers, il le contrôle avec la poitrine et enchaîne avec une extraordinaire retournée face à laquelle Keylor Navas n'a rien pu faire".

Asensio décide du match
"Tout le monde aime marquer lors de finales car ce sont des buts qui rentrent dans l'histoire, mais avec un score de 1-3, le plus important était de tuer le match. Peu importe si Marco Asensio ou moi marquons. Si Marco n'avait pas marqué, j'aurais adoré marquer car je me trouvais derrière lui".

Rechercher