Brahim: "J'ai toujours voulu jouer dans le meilleur club de l'histoire"

L'attaquant a été le protagoniste d'une nouvelle émission du programme 'Campo de Estrellas', de Realmadrid TV.
Brahim Díaz a été le protagoniste d'une nouvelle émission du programme Campo de Estrellas, de Realmadrid TV. L'attaquant andalou a parlé de son arrivée au Real Madrid: "J'ai toujours vécu dans le présent, je n'ai jamais pensé au futur, mais quand une équipe comme le Real Madrid arrive, je me suis dit qu'il fallait revenir en Espagne pour jouer dans le meilleur club du monde et de l'histoire. Ça a été très émouvant, c'était la joie suprême. J'ai toujours su que je voulais plus et jouer dans le meilleur club du monde".

"C'était mon rêve d'enfant, pour ma famille et pour moi ça a été un moment unique. Florentino m'a dit de profiter et que le reste viendrait tout seul. La joie de voir mes parents si fiers est un moment unique. J'aime la pression et les grands défis. 'Histoire que tu as écrit, histoire à écrire': c'est la phrase de ce qu'est le Real, la grandeur de ce club. Quand tu arrives, il faut être ambitieux et vouloir gagner. Cette année, je veux gagner tous les titres possibles et apporter ce que je peux".

Ses débuts en blanc
"Pouvoir être dans le meilleur club du monde est un rêve depuis petit. Avec du travail et de l'humilité tout arrive. Mes débuts ont été très émouvants. Le Bernabéu est un stade différent, on se sent comme à la maison. Quand on rentre sur le terrain, on se rend compte de la dimension du Real et du Bernabéu. J'attendais mon moment et quand je suis arrivé j'ai voulu profiter sur le terrain et faire profiter les gens qui venaient me voir, les supporters. Tout s'est bien passé".

C'est un défi de pouvoir gagner tous les titres possibles pour ce grand club.

"Je suis très direct dans le jeu. J'ai les cages en tête. Je suis habile, technique, je lis le match et je suis alerte pour savoir ce qu'il se passe pour voir où je peux créer le danger. Ma plus grande qualité est le travail, c'est ce qui me rend meilleur. Je veux être bon et que les gens profitent me permet d'être comme je suis sur le terrain".

Le rôle de Zidane
"Je regardais beaucoup les vidéos de Zidane. C'est un entraîneur spécial, il l'était également quand il était joueur. C'est un régal de le voir, comment il contrôlait les passes et les espaces. J'étais petit et je n'ai pas pu le voir en direct, mais j'aurais adoré. Il prend soin de moi, il est très proche. J'ai une très bonne relation avec lui, je suis très content qu'il soit mon entraîneur et d'être avec lui".

Sa blessure
"J'étais à un bon niveau, je me suis blessé et j'ai eu un coup de moins bien. Je n'avais jamais eu une mauvaise série de blessures. Il fallait que j'en sorte de la meilleure manière et je crois que je l'ai fait. C'est du passé, il faut maintenant regarder vers l'avant, il n'y a pas d'autre manière. Je me sens bien, j'ai très envie. Je m'entraîne pour être prêt pour ce qui arrive et pour être à disposition de l'entraîneur".