EmiratesAdidas
Real Madrid - Huesca

Zidane: "Je garde en tête la victoire et l'effort de l'équipe"

INFORMATION | 31/03/2019 | Javier García | PHOTOGRAPHE: Helios de la Rubia

"Jusqu'à la fin nous pensions que nous pouvions gagner et nous l'avons fait avec le but de Karim", a-t-i ajouté.
Zinédine Zidane a comparu en salle de presse du Santiago Bernabéu après la victoire du Real Madrid face à Huesca (3-2). L'entraîneur français y a analysé la rencontre: "Ça a été un match un peu fou, sympa à voir. Je garde en tête le succès et l'effort fourni. Nous pouvons bien mieux jouer, c'est clair, mais il faut féliciter le rival car il a réalisé un grand match".

"Je le disais hier, c'est une équipe qui mérite beaucoup mieux dans cette Liga. Ce soir, elle l'a confirmé car elle a fait un très bon match et méritait mieux que la défaite. Le football, c'est 90 minutes jusqu'à la fin et nous avons réalisé à la fin grâce à Karim. Nous avons tout tenté jusqu'à la fin et nous avons décroché la victoire".

Le match de Benzema
"C'est un joueur qui est ici depuis de nombreuses années. C'est peut-être sa meilleure saison. Nous sommes contents de l'avoir. Il reste neuf matchs et je vais compter sur lui. Karim est un joueur de ce club et je ne crois pas que cela changera".

Le motivation à avoir
"Quand une équipe comme le Real Madrid sait qu'elle ne va gagner aucun titre, c'est sur, mais les joueurs sont des professionnels et nous voulons bien terminer la saison. La motivation est intrinsèque. Il y a des moments dans le match où nous avons du mal, mais je garde en tête l'effort. Le match commence et on encaisse un but rapidement, ensuite ils égalisent... Mais jusqu'à la fin, nous pensions que nous pouvions gagner et nous l'avons réussi".

ÇA A ÉTÉ UN MATCH UN PEU FOU ET SYMPA À VOIR.

"Je ne fais aucun casting, j'essaye de faire la meilleure équipe possible pour chaque match. Après les matchs des sélections, avec les voyages et le peu de repos, il y a des joueurs qui restent ici 15 jours et je leur donne l'opportunité de jouer. Avant de commencer la saison, je ne crois pas que l'on peut gagner des titres avec onze joueurs. À mon époque, avec 30 matchs, oui, mais aujourd'hui avec 50 ou 60, non. Les gens peuvent penser que je souhaite contenter tout le monde et être en bon terme, mais cela n'existe pas, je ne le fais pas pour leur faire plaisir. De plus, un joueur peut bien jouer 50 matchs, si on lui en enlève un, il est en colère. Je le fais car c'est ma manière de penser".

L'affluence au stade
"Il faut accepter ce que les gens font. Nous sommes ici et eux décident. S'ils veulent venir voir le match, nous sommes ravis. Cette année, nous n'allons rien gagner et cela peut être un facteur important".

Le match de Luca
"Je me réjouis pour ses débuts ici avec une victoire. Luca est le troisième gardien. Courtois ne se sentait pas mieux et je voulais donner du repos à Keylor après ses matchs avec sa sélection. Je voulais lui donner sa chance aujourd'hui et il s'en est bien sorti. Quand j'ai décidé de le faire jouer, ce n'était pas parce que c'était mon fils, mais parce que c'est un joueur du Real Madrid. Il a le caractère, la qualité et la personnalité, il est plutôt mature. Techniquement, c'est un joueur qui n'a pas peur. Cela fait 16 ans qu'il est dans les catégories inférieures du club et cela veut dire beaucoup".

Le renouveau d'Isco
"Nous savons le joueur qu'il est. Je l'ai titularisé dans les deux matchs et il a marqué deux buts. Je me réjouis pour lui, nous savons l'importance qu'il a dans cet effectif. Nous avons encore neuf matchs devant nous et il y aura des changements. Nous jouons mercredi et je ferais des changements".

Rechercher