1. Close
    La LigaJournée 12
    Live the match inEstadio Santiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    BetisBetis
    Information sur le match
    La Liga, Journée 12
      Estadio Santiago Bernabéu
     11/02/2019
    21:00
    BILLETTERIE

    Partagerfacebooktwitter

  2. Close
    Liga EndesaJournée 8
    Live the match inWiZink Center
    Real MadridReal Madrid
    vs
    UnicajaUnicaja
    Information sur le match
    Liga Endesa, Journée 8
      WiZink Center
     11/10/2019
    18:30
    BILLETTERIE

    Partagerfacebooktwitter

EmiratesAdidas

Sélectionnez la plateforme désirée pour acheter vos entrées

Real Madrid - Barcelona

0-3: Le Clasico pour Barcelone

Voir galerie

ARTICLE | 23/12/2017 | Javier García

Le Real Madrid, qui s'est créé de nombreuses occasions et à évoluer à dix pendant une demi-heure, n'a pu conclure l'année des cinq titres par un succès.
  • La Liga
  • Journée 17
  • 23/12/2017
Santiago Bernabéu
0
3
Le Real Madrid n'a pas réussi à quitter 2017, année la plus prolifique en titres de son histoire, par un succès lors du Clasico au Santiago Bernabéu. Les Merengues, dominateurs en première période et toujours portés vers l'avant en seconde malgré une infériorité numérique, sont tombés pour leur dernière rencontre de 2017. Barcelone a profité de son bon retour des vestiaires pour faire la différence et arracher la victoire. Une punition excessive pour les hommes de Zidane, qui se sont créés de nombreuses occasions et ont dû évoluer à dix après l'expulsion de Carvajal à la 63' minute.

Avant cela, au coup d'envoi, Kovacic est la nouveauté du onze de Zidane par rapport à la finale du Mondial des Clubs. Soutenu par un Bernabéu chauffé à blanc, le Real Madrid rentre dans la partie pied au plancher. Dès la 2', Cristiano envoie d'un coup de tête le cuir au fond des filets, mais doit ravaler sa joie, le but étant refusé pour une position de hors-jeu. C'est d'ailleurs la connexion entre Marcelo et Cristiano sur le flan gauche qui produit les plus gros dégâts sur l'arrière-garde catalane. Très actif et disponible, le Portugais n'arrive pourtant pas à reprendre le caviar de Kroos dans la surface (10'). Même si les opportunités se font rares, le rythme dynamique de la rencontre permet au Real d'évoluer dans la moitié de terrain blaugrana en asphyxiant la sortie de balle adverse.

Benzema trouve le poteau
Si les hommes de Zidane privilégient un jeu direct et vertical, l'équipe barcelonaise se montre elle plus patiente et attentiste. Elle doit même attendre la demi-heure de jeu pour se montrer dangereuse: Paulinho apparaît dans le dos de la défense et envoie une lourde frappe que dévie Navas. Lors de l'action suivante, Cristiano réplique, mais trouve face à lui un Ter Stegen inspiré qui dévie sa tentative du pied. La pause se rapprochant, les deux équipes commencent à étirer de plus en plus leur bloc.

Le Real disputera le 4 janvier à Soria son premier match de 2018.

À la 39', c'est de nouveau au tour de Paulinho de pousser Navas à la parade. Et à la 42', Benzema s'offre la plus franche opportunité des Madridistas. Le Français reprend un centre de la tête et ne trouve que le montant adverse sur sa route. Au retour des vestiaires, Luis Suárez est au coeur des débats et ne cesse de chauffer les gants du portier costaricain. Finalement, à la 54e, sur une rapide transition initiée par Busquets et Rakitic, la pointe uruguayenne ouvre le score. Neuf minutes s'écoulent que la rencontre se rompt. Après des renvois en pagaille, Carvajal dévie le cuir de la main dans la surface sur une frappe de Paulinho. Expulsion pour le latéral et but sur penalty de Messi (64').

Des occasions à un de moins
Malgré une situation bien compromise, Zidane, qui recompose sa défense avec l'entrée de Nacho, ne baisse pas les bras et fait également rentrer Bale et Asensio. Des changements offensifs qui permettent au Real, en infériorité numérique et avec deux buts de retard, de continuer à attaquer. À douze minutes du terme, Bale peut même réduire l'écart, mais tombe par deux fois sur un Ter Stegen inspiré. Le portier blaugrana, héros de la rencontre, détourne même une énième tentative de Sergio Ramos avant, finalement, d'exulter lorsque Aleix Vidal inscrit le 3-0 définitif.

Rechercher