EmiratesAdidas

Alavés - Real Madrid

1-2: Un doublé de Ceballos offre la victoire au Mendizorroza

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 23/09/2017 | Alberto Navarro

Le Real Madrid ramène les trois points de Vitoria, dans une rencontre où il a disposé de plus d'occasions pour marquer.
  • La Liga
  • Journée 6
  • 23/09/2017
Mendizorroza
1
2
Le Real Madrid s'est imposé au Mendizorroza pour ce qui devient son douzième succès de rang à l'extérieur en championnat. Pour ce, les Madridistas n'ont besoin que de dix minutes pour ouvrir le score. Après une superbe transmission de Cristiano pour Asensio, le centre de l'ailier trouve Ceballos dans la surface: après s'être débarrassé de Rodrigo Ely, il trompe Pacheco d'une frappe ajustée du droit.

Désormais aux commandes de la rencontre, les hommes de Zidane ne ralentissent pas le rythme, bien au contraire. À la demi-heure de jeu, Lucas Vázquez est à la réception d'un nouveau centre d'Asensio mais sa reprise, au premier poteau, s'élève au-dessus du cadre (27'). Quatre tours de cadran s'écoulent que Nacho dispose lui d'une action encore plus dangereuse. Sur un corner d'Isco, la tête du latéral de circonstance oblige Pacheco à s'étirer de tout son long.

Quelques minutes de folie
Mais les meilleures minutes de ce premier acte attendent l'approche de la mi-temps. À la 40', Burgui trouve Munir qui centre pour la tête de Manu García. Tout à leur joie, les supporters d'Alavés ne profitent que peu de temps de l'égalisation car le Real Madrid réagit immédiatement. Trois minutes plus tard, sur un centre de Carvajal, Pacheco se troue avant que Ceballos, plus prompt que tout le monde, ne reprenne le cuir pour s'offrir un doublé.

Le Real Madrid est la première équipe à enchaîner 33 matchs de suite en marquant à l'extérieur en Liga.

Le second acte reprend avec plus de rythme. De fait, après seulement deux minutes, Cristiano Ronaldo touche les montants adverses. Un raté qui n'arrête pas les Blancs, puisqu'à la 55' ils disposent d'une nouvelle occasion franche. Sur une longue ouverture de Varane, Isco contrôle magnifiquement de la poitrine mais ne peut tromper Pacheco dans son face à face.

Cristiano Ronaldo, une deuxième fois sur le montant
Plus les minutes s'écoulent, plus le but du break des Madrilènes semble proche. Surtout que Cristiano Ronaldo, à la 63', se défait sur le flan droit de Duarte puis arme une frappe dont il a le secret qui s'écrase sur le montant gauche des Basques. Un avertissement sans frais qui fait réagir Alavés qui, par l'intermédiaire de Pedraza et d'une déviation de Varane, touche la barre transversale blanche (70').

Les opportunités s'enchaînent à un rythme effréné, les deux équipes ayant leur chance. Le Real est le premier à frapper: à la 74', après un contrôle magnifique et aérien, Isco centre fort devant un Pacheco qui n'arrive à se saisir du cuir. À la retombée, Ramos enlève malheureusement trop sa frappe. Dans la foulée, Alavés répond du tac au tac quand Pedraza se retrouve en face à face avec Keylor Navas. Là encore, l'attaquant basque trouve le montant madrilène. Jusqu'au coup de sifflet final, le Real Madrid se fait maître de la possession et ne laisse que des miettes à son rival. Pis, il est même proche de faire le break sur des tentatives de Lucas Vázquez et Cristiano Ronaldo, avant que Pacheco ne s'interpose à chaque fois. Qu'importe, les Blancs prennent les trois points avant de se tourner vers son rendez-vous de mardi à Dortmund.

Buscar