EmiratesAdidas
Atlético de Madrid - Real Madrid

2-1: En route vers la Duodécima à Cardiff !

GalerieVidéo

ARTICLE | 10/05/2017 | Alberto Navarro

Le Real Madrid a fait valoir au Calderon le résultat (3-0) de l'aller. Le but d'Isco a scellé la qualification pour la finale, qui se disputera le 3 juin face à la Juventus.
  • Champions League
  • 1/2 Finale (Retour)
  • mer., 10 mai
Vicente Calderón
2
1
Le Real Madrid disputera la finale de Ligue des Champions le 3 juin prochain à Cardiff face à la Juventus. Rares sont les équipes capables de décrocher ce qu'ont réussi les Madridistas, qui ne sont plus qu'à une marche de devenir le premier champion à conserver son titre dans l'ère de la Ligue des Champions. Malgré leur défaite 2-1 au Calderon, ils ont fait valoir l'avantage de 3-0 acquis au Bernabéu.

Même si Casemiro est sur le point de marquer de la tête sur un coup-franc de Kroos à la 7' et oblige Oblak à sortir le grand le jeu, le premier quart d'heure est à mettre à l'actif de l'Atlético qui inscrit deux buts durant ce laps de temps. D'abord, sur un corner frappé par Koke à la 12', Saul envoie le ballon au fond des filets de la tête. Trois minutes s'écoulent que Torres, qui s'écroule sur un duel avec Varane, obtient un penalty que transforme Griezmann.

Un chef d'oeuvre de Benzema
Dès lors, le match change radicalement de ton et le Real Madrid gagne la possession du cuir. Le champion d'Europe, par des vagues incessantes, met la pression dans la surface adverse. À la 38', Isco se fie de Savic et, d'une frappe au premier poteau, trouve sur sa route Oblak. Ce n'est alors que le préambule de l'action qui offre enfin de la tranquillité aux Madridistas à la 42'. Esseulé vers le poteau de corner et entouré de trois défenseurs, Benzema se défait de ses trois gardes du corps Savic, Godin et Giménez par une action de funambule sur la ligne de corner. Suite à cette série de dribbles invraisemblables, il trouve Kroos en retrait qui pousse une énième fois Oblak à la parade. Qu'importe, puisque Isco apparaît et profite du renvoi pour marquer. L'Atlético doit alors inscrire trois buts pour que le Real Madrid n'aille pas à Cardiff.

LE REAL MADRID ENCHAÎNE DÉSORMAIS 61 MATCHS EN TROUVANT LE CHEMIN DES FILETS.

Mais dès le retour des vestiaires, le Real Madrid poursuit sa domination, comme le montre la première tentative de la période. Quelque peu excentré, Cristiano Ronaldo envoie une lourde frappe qu'Oblak repousse des points (47'). Huit minutes plus tard, Isco, toujours lui, s'essaye du gauche mais enlève trop son tir. L'Atlético dispose également d'actions franches. Mais Keylor Navas, à la 66', s'interpose avec deux interventions prodigieuses, d'abord sur la frappe de Carrasco puis sur la reprise de la tête, dans la foulée, de Gameiro.

Les minutes s'égrainent et le Real Madrid, au lieu de défendre, préfère se lancer pour l'égalisation. Et il est sur le point de le faire à la 74', quand sur un centre de Marcelo, la reprise de la tête de Benzema frôle les montants adverses. Un raté pour rien, puisque le champion d'Europe sera bien de la partie à Cardiff. Seul un match, le 3 juin face à la Juventus, le sépare d'être sacré, pour la première fois dans l'ère Ligue des Champions, une seconde saison de suite.

Rechercher