EmiratesAdidas
Barcelona - Real Madrid

2-1 : Le Real Madrid méritait mieux dans le Clasico

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 22/03/2015 | Alberto Navarro

Cristiano Ronaldo a marqué la réalisation de l'équipe blanche sur une incroyable action lancée sur une passe du talon de Benzema.
  • Liga BBVA
  • Journée 28
  • dim., 22 mars
Camp Nou
2
1
Le Real Madrid méritait mieux dans un Clasico vibrant et équilibré, qui s'est rapidement compliqué, ce malgré une occasion d'ouvrir le score sur une subtile volée de Cristiano Ronaldo à la 12' qui touchait la barre transversale. Cependant, Barcelone prenait les devants sur sa première frappe au but. Messi se chargeait d'un coup-franc à la 19' et Mathieu, de la tête, trompait Casillas. Il fallait renverser la rencontre, mais le champion d'Europe avait déjà démontré sa capacité à se créer des occasions dans n'importe quel stade.

Le but évitait le Real Madrid, qui disposait de nombreuses occasions pour égaliser un match dans lequel il méritait mieux. Il le faisait enfin à la demie-heure de jeu sur un contre spectaculaire. Casillas commençait l'action que terminait Cristiano Ronaldo d'un pointu, mais le magnifique sortait des pieds de Benzema. Le Français analysait le déplacement du Portugais et, de dos, lui remettait le ballon d'une talonnade.

Supériorité blanche
Jusqu'à la mi-temps, seuls les visiteurs existaient, et disposaient de nombreuses opportunités pour prendre les commandes avant la mi-temps. Ils se voyaient même refuser un but de Bale à la 40' pour un hors-jeu de Cristiano Ronaldo lors de sa remise de la tête. Le Gallois avait la plus claire à la 43', mais sa reprise du droit depuis le point de penalty passait à quelques centimètres des cages de Bravo.

Opportunité de Benzema
Le début de seconde mi-temps reprenait avec un Real Madrid toujours aussi supérieur. Seul le manque d'adresse leur évitait de prendre les commandes. A la 49' minute, une nouvelle action de Benzema était proche de battre Bravo dans son face à face. Le second but de Barcelone était lui bien réel. Sur une passe longue de Dani Alves à la 56', Luis Suarez trompait Casillas d'une frappe croisée.

La chance, qui n'était pas du côté des Madridistas, était le nouvel allié de son adversaire. Ce but donnait des ailes à Barcelone, mais il restait encore du temps et le Real Madrid allait tout donner jusqu'à la fin. Benzema le démontrait d'une frappe qui était déviée par Piqué et qui obligeait Bravo à réaliser une formidable parade à la 79'. Les Blancs méritaient mieux.
Rechercher