EmiratesAdidas
Valencia - Real Madrid

2-1 : Le Real Madrid méritait mieux à Mestalla

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 04/01/2015 | Alberto Navarro (Valence) | PHOTOGRAPHE: Víctor Carretero

Cristiano Ronaldo a marqué le but des Blancs, qui ont eu de nettes occasions pour égaliser et même gagner dans l'un des stades les plus compliqués de Liga.
  • Liga BBVA
  • Journée 17
  • dim., 04 janv.
Mestalla
2
1
Le Real Madrid est tombé à Valence, même s'il a eu des occasions pour égaliser et même ramener les trois points de la victoire dans un match vibrant et avec des possibilités pour les deux équipes. De fait, les Blancs prenaient les commandes au score, grâce, une nouvelle fois, au système d'Ancelotti. Kroos se chargeait d'un coup-franc à la 13', Bale le déviait et Negredo coupait sa trajectoire de la main dans la surface. Cristiano Ronaldo se chargeait de tromper Alvés et lançait complètement ce match.

Le Portugais continuait d'améliorer ses statistiques et est désormais le meilleur buteur à l'extérieur du club dans l'histoire de la Liga. Il aurait même pu inscrire un doublé avant la demi-heure de jeu. Sur une exceptionnelle passe entre les lignes de Kroos, Bale servait le Portugais de l'extérieur qui, sur une subtile touche, se défaisait d'Alves. Sans angle, sa frappe ne pouvait trouver que le petit filet des cages.

Cristiano Ronaldo a marqué pour la quatrième saison de suite lors du premier match de l'année de Liga.

La dernière minute de la première mi-temps était à couper le souffle. Le second but du Real Madrid était tout proche, comme l'égalisation des locaux. Benzema se débarrassait d'Otamendi à l'entrée de la surface et armait une frappe dont Alves se saisissait. Sur l'action suivante, la chance était du côté des Blancs. André Gomes frappait, le cuir touchait la poitrine de Carvajal et heurtait le poteau. Dans la foulée, la mi-temps était sifflée.

La chance qui avait accompagné le dernier ballon de la première mi-temps se transformait en malchance pour les Blancs en tout début de seconde. Barragan frappait depuis l'axe à la 52' et Pepe, malheureux, déviait un ballon qui surprenait Casillas. Les compteurs étaient remis à zéro, même si peu de temps après, Bale aurait pu redonner l'avantage en étant un peu plus précis dans son face à face avec Alves (58').

Si l'égalisation avait compliqué l'objectif madridista, la 65' donnait encore plus de fil à retordre aux hommes d'Ancelotti. Sur un corner de Parejo, Otamendi marquait de la tête. Il restait encore 25 minutes, et le Real Madrid allait tout tenter jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre. Ramos, sur un coup de tête qui passait à quelques centimètres des cages à la 79', et Isco, sur une nouvelle tête qui obligeait Alves à se détendre, étaient à deux doigts de donner un point aux Madridistas. Désormais, il faut penser au match de Coupe de mercredi prochain au Calderon.

Rechercher