1. Close
    La LigaJournée 6
    Live the match inEstadio Santiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    OsasunaOsasuna
    Information sur le match
    La Liga, Journée 6
      Estadio Santiago Bernabéu
     09/25/2019
    21:00
    BILLETTERIE

    Partagerfacebooktwitter

  2. Close
    Champions LeagueJournée 2
    Live the match inSantiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    BrugesBruges
    Information sur le match
    Champions League, Journée 2
      Santiago Bernabéu
     10/01/2019
    18:55
    BILLETTERIE

    Partagerfacebooktwitter

    Siguiente

    Champions League18:55Real MadridvsBruges

    Antérieur
EmiratesAdidas

Sélectionnez la plateforme désirée pour acheter vos entrées

Eibar - Real Madrid

0-4 : Le leader écrase Eibar et poursuit sur sa lancée

Voir galerieVoir vidéo

ARTICLE | 22/11/2014 | Alberto Navarro

Le doublé de Cristiano Ronaldo et les réalisations de James et Benzema ont scellé la quatorzième victoire consécutive.
  • Liga BBVA
  • Journée 12
  • 22/11/2014
Ipurua
0
4
Le leader de la Liga se rendait à Ipurua pour la première fois de l'histoire du championnat et ne s'est pas raté pour son retour à la compétition après la trêve international. Les Blancs, qui ont connu le forfait de Modric, ont augmenté leur nombre de victoires consécutives et en sont à 14. Plus qu'une, et leur record tombera. L'équipe faisait face dès le début de match face à un coriace Eibar, qui ne la laissait pas respirer et profitait des dimensions réduites de son terrain.

Pou cette raison, la première action dangereuse n'arrivait qu'après le premier quart d'heure de jeu, qui plus est sur coup de pied arrêté. Bale se chargeait du coup franc et, malgré l'intervention du portier Irureta, trouvait la barre. Ce n'était que le premier avertissement, puisque sur l'action suivante les Blancs ouvraient le score. Cristiano Ronaldo sauvait le ballon de la touche à la 23' et servait James, qui marquait de la tête au second poteau. Le plus compliqué était fait.

La première réalisation
La réponse d'Eibar ne se faisait pas attendre, mais Casillas, spécialiste du un contre un, sauvait le Real. A la 31e, Capa centrait et le capitaine madridista était plus prompt que Saul Berjon. La rencontre était vibrante et les Blancs avaient plus de mal à se créer des occasions. Isco centrait au second poteau depuis l'axe, Benzema remisait de la tête et Ramos, au point de penalty, trouvait sur sa route un inspiré Irureta sur sa reprise du gauche à la 36'.

Cinquième but de James Rodriguez en Liga, tous à l'extérieur.

Avant la pause, le Real Madrid creusait l'écart. L'action était déclenchée sur le côté droit - une autoroute pour les Blancs en première mi-temps - et était de belle facture. Sur une combinaison entre Carvajal et Bale, qui rendait le ballon à son coéquipier d'une talonnade, l'Espagnol centrait à la 43' pour Cristiano Ronaldo qui battait Irureta. Le Portugais, qui a marqué face à toutes les équipes qu'il a joué en Liga, trouvait le chemin des filets pour son onzième match consécutif en championnat et creusait encore l'écart pour consolider son avance au classement du Pichichi.

Grande assurance défensive
Le ballon était également propriété du Real Madrid en début de seconde mi-temps. La première action dangereuse était emmenée par les Blancs. A la 54', James se chargeait du coup-franc que Ramos, de la tête, reprenait au point de penalty mais trouvait encore Irureta. Les Blancs se montraient très solides derrière et ajoutaient au sacrifice défensif un engagement de tous les instants. Le troisième but à la 69' découlait de cette envie. Marcelo récupérait un ballon que tout le monde pensait perdu puis que James ne laissait pas sortir en six mètres. Benzema, dans la surface, marquait aisément.

Ce n'était pas le dernier but, qui arrivait à la 83'. Cristiano Ronaldo frappait un coup-franc qui trouvait le bras d'Albentosa dans la surface. Fernandez Borbalan indiquait le point de penalty et le Portugais inscrivait son second but de la soirée. Personne dans l'histoire de la Liga n'avait atteint les 20 buts en 12 journées, soit le total du Ballon d'Or. Le leader ne se ratait pas et offrait une leçon de sacrifice, d'envie et de solidité défensive sur un terrain compliqué, tant par ses dimensions que pour l'envie des joueurs locaux.

Rechercher