EmiratesAdidas
Instituciones y personalidades en la despedida a Di Stéfano

Institutions et personnalités mondiales présentes aux adieux à Di Stéfano

Voir galerie

INFORMATION | 08/07/2014

Les représentants politiques, de la culture et du sport se sont rendus à la chapelle ardente du Santiago Bernabéu.
De nombreuses personnalités et représentants des institutions se sont rendus au stade Santiago Bernabéu pour faire leurs adieux à Alfredo Di Stéfano. Des clubs de football comme Benfica, l'Espanyol, le Real Valladolid, Séville, Levante, le Deportivo, Valence, le Betis, Almería, l'Atlético de Madrid ou Barcelone ont été présents pour rendre hommage à la personne qui a changé l'histoire du football.

Gianni Infantino, secrétaire général de l'UEFA : "Tout ceux qui aiment le football devons remercier ce qu'il a fait pour ce sport". Josep Maria Bartomeu, président de Barcelone : "C'est un personnage universel. Un grand Madridista s'en va et l'un des plus grands. Sa manière de jouer était différente. Beaucoup de choses qui arrivent sont le fruit de Don Alfredo". Enrique Cerezo, président de l'Atlético : "Il a été le numéro un. Il n'y a pas eu et il n'y aura pas de joueur qui puisse faire ce qu'il a fait sur un terrain".

Luis Filipe Vieira, président de Benfica : "Il nous était très cher. Eusebio s'en rappelait toujours et disait qu'il était le meilleur de l'histoire". Fransisco Javier Catalan, président de Levante : "Le football mondial doit rendre hommage à Don Alfredo et le remercier pour ce qu'il a apporté". Lendoiro : "C'est l'une des personnes uniques dans une vie et qui restera gravée à jamais".

Amadeo Salvo, président de Valence : "C'est l'un des grands et tout le monde s'en souviendra". José Castro, président de Séville : "Il a laissé une oeuvre dans les équipes où il a joué, mais également chez ses adversaires". Iribar : "C'était indescriptible d'être ici aujourd'hui. C'était très agréable de l'écouter. Le footballeur le plus complet que j'ai vu".

Politiques
José Ignacio Wert, ministre de l'Education, de la Culture et des Sports : "Il a changé le monde du football et du sport en général". Ignacio Gonzalez, président de la Communauté de Madrid : "Il a été le plus grand, c'est indiscutable. Il a été l'un des meilleurs ambassadeurs qu'a eu Madrid". Esperanza Aguirre, présidente du Parti Populaire de Madrid : "Il a été le meilleur de l'histoire du football, le numéro un".

Ana Botella : "Nous allons proposer qu'une rue porte son nom".

Ana Botella, maire de Madrid : "Il a rendu grand le Real Madrid et a porté le nom de la capitale d'Espagne dans le monde entier. La municipalité va proposer un espace public, une rue, à son honneur". José Manuel Garcia-Margallo, ministre des Affaires Etrangères : "Ca a été l'un des ambassadeurs de la marque Espagne. Avec lui, beaucoup de notre enfance s'en va". Cristina Cifuentes, déléguée du Gouvernement à Madrid. Jaime Lossavetzky, porte-parole du PSOE de Madrid. Alvarez del Manzano, ancien maire de Madrid.

Autres personnalités
Miguel Cardenal, secrétaire d'Etat au Sport et président du CSD : "Il a changé l'histoire du sport espagnol et a fait du Real Madrid le meilleur de l'histoire". Jorge Pérez, secrétaire général de la RFEF : "C'était une encyclopédie du football". Javier Tebas, président de la LFP, Alejandro Blanco, président du COE, et le Père Angel étaient également présents.

Carlos Bettini, ambassadeur argentin en Espagne : "Il a été le numéro un en tant que personne et en tant que joueur". José Mercé : "Je m'en rappelle depuis ma jeunesse. J'ai eu la chance de le voir dans la loge, je me sentais comme lui et j'ai profité de l'entendre. C'est l'un des joueurs les plus complets de l'histoire".

Un livre d'or accueille également les dédicaces d'adieu à Alfredo Di Stéfano. De plus, la loge d'honneur s'est remplie de couronnes de fleurs venant des peñas madridistas, du CSD, de la Mairie de Madrid, de la Fédération Espagnole et de l'ambassade argentine, ainsi que de différents clubs.

Buscar