EmiratesAdidas
Celebración en cibeles

Nuit historique de célébration à Cibeles

Voir galerieVoir vidéo

INFORMATION | 24/05/2014

Des centaines de milliers de supporters se sont donnés rendez-vous pour fêter la Décima avec les joueurs.
De par la manière dont elle a été gagnée, la Décima sent encore meilleure aux nez du Madridismo. Il a fallu souffrir, mais l'équipe a terminé par décrocher la Ligue des Champions. Après le coup de sifflet final, les supporters se sont rendus à la Place de Cibeles pour faire honneur à la tradition et célébrer le titre qui a le plus fait rêver le club depuis plusieurs années.

Des centaines de milliers de supporters ont accompagné le voyage et sur la place les joueurs dans une fête qui s'est prolongée jusqu'à plus de six heures et demie du matin et qui a eu son point le plus chaud lors de l'arrivée des joueurs. La musique des enceintes et les chants des supporters ont fait attendre les joueurs. "Asi, asi, asi gana el Madrid" ou des "Oui, oui, oui, la Ligue des Champions est désormais ici", ont été quelques unes des chansons de fans euphoriques.

Ecusson illuminé
Les écharpes, maillots et drapeaux, joints à la lumière spéciale de la place, rendait cette célébration historique colorée. La façade principale de la mairie luisait d'un écusson du Real Madrid en mouvement et de deux messages : "Merci Madridistas" et "Champions".

CASILLAS A CEDE LE TEMOIN A RAMOS POUR QU'IL COURONNE LA DEESSE.

Un peu avant six heures du matin, l'effectif est apparu dans l'autobus décapotable avec la devise : "Champions, la Décima". L'heure importait peu. Cibeles était comble. Les joueurs ont été reçus sur la plateforme installée à côté de la Déesse. Ils y ont sauté, chanté et accepté la chaleur d'un public qui a été fondamental dans la conquête de la Décima.

Ramos a honoré la Déesse
Cette fois, le capitaine Iker Casillas a cédé le témoin à Sergio Ramos pour qu'il se charge de couronner Cibeles. Le second capitaine a offert la Ligue des Champions à des milliers de supporters présents et donné le drapeau à la déesse.

C'était le point culminant de la célébration. Avec le 'We are the champions' en fond sonore, et le ciel de Madrid se levant, une nuit inoubliable pour tous prenait fin. La meilleure équipe du monde retrouve son règne en Europe. Et ce soir, la fête est assurée.

Rechercher