EmiratesAdidas
Olympiacos - Real Madrid

Seconde opportunité pour le Real pour obtenir le passage au Final Four

INFORMATION | 23/04/2014 | C. Trujillo | PHOTOGRAPHE: Ángel Martínez (Athens)

Les Blancs veulent terminer la série à Athènes et ne pas jouer un cinquième match à double tranchant au Palacio (20h45).
Ils sont restés scotchés. Le début ds Grecs et le manque de réussite aux lancer-francs dans les instants finales ont laissé le Real aux portes de la victoire. Ce qui n'enlève en rien la bonne santé des Blancs dans cette qualification. Ils possèdent un bon avantage sur l'Olympiakos : 2-1. Un avantage qu'ils devront défendre ce mercredi dans le bouillant et bruyant Gymnase de la Paix et de l'Amitié pour mettre fin à cette série et décrocher leur billet pour le Final Four.

La concentration et l'intensité durant toute la rencontre seront très importantes. Dunston avait fait mal, très mal, aux Madridistas. Bourousis et Mejri devront trouver la manière de le freiner tout en faisant des dégâts en attaque, chose que le pivot grec avait réussi lors de la seconde rencontre au Palacio (19 points et 10 rebonds).

Rudy, leader de l'équipe pour la qualification
Dans le vestiaire blanc, dans lequel se retrouveront tous les joueurs à l'exception de Draper, l'intention est de mettre fin à cette qualification en Grèce et de ne pas revivre un match d'Euroleague au Palacio cette saison avant la saison 2014-15. Rudy est l'un des meilleurs joueurs de ces playoffs : en plus de beaucoup scorer, il est brillant au rebond et à la récupération de ballon.

REAL MADRID ET OLYMPIAKOS SONT DEUX DES MEILLEURES EQUIPES AUX REBONDS DE L'EUROLEAGUE, AVEC UNE MOYENNE RESPECTIVE DE 34,7 ET 34,2.

Lundi, malgré les provocations de l'adversaire, il a encore réussi à se distinguer : 18 points et 18 d'évaluation. Mais, en plus, Rudy est au jour d'aujourd'hui le meilleur joueurs de toutes les phases d'Euroleague et le second meilleur des playoffs après Hickman, avec une évaluation moyenne de 22,67.

Au côté de Rudy, Sergio Rodriguez et Llull font également une bonne série. Dans le dernier match, ils ont marqué à eux trois 53 des 76 points de l'équipe. Comme toujours, Felipe Reyes a répondu présent, en homme le plus expérimenté dans ce genre de rencontres compliquées.

Spanoulis, référence à la marque
Côté grec, Spanoulis affiche la même moyenne offensive que Rudy lors des trois matchs de cette série : 17,67. Dunston apporte lui 13 points et 7 rebonds par rencontre. Les Blancs devront également surveiller de près Petway et Printezis. Cependant, le Real Madrid veut finaliser ces playoffs et acheter son billet pour le Final Four pour la seconde année consécutive.

Convocation :
Meneurs : Llull, S. Rodríguez et A. Martín.
Arrière : Carroll.
Ailiers : Rudy, Darden, Díez et Barreiro.
Ailiers-forts : Reyes, Mirotic et Slaughter.
Pivots : Bourousis y Mejri.

9

Ailier fort

Rechercher