LazoGanadores de Champions LeagueOtro
Palacio de Los Deportes

Dernière bataille au Palacio pour arriver au Final Four

INFORMATION | 25/04/2014 | C. T. | PHOTOGRAPHE: Ángel Martínez

Les Blancs affrontent le cinquième match face à l'Olympiakos avec l'avantage de jouer à domicile, où ils ont gagné leurs 26 rencontres disputées (20h45).
Une tension maximale et un Palacio qui accueille un match qui est comme une finale. Le Real est revenu jeudi dans la matinée avec une qualification à égalité et le passage au Final Four dans l'air. Son déplacement à Athènes ne s'est pas déroulé comme il l'espérait. Mais le changement de théâtre est favorable. Le cinquième et dernier match se joue à la maison, où le Real Madrid a gagné les 26 rencontres qu'il y a disputé cette saison, et où le public, comme l'a dit Laso, sera jusqu'à la mort avec l'équipe.

Dans le vestiaire madridista, les hommes ont énormément confiance en le Palacio. Les deux premiers matchs se sont soldés par des victoires (88-71 et 82-77). Le cinquième est attendu comme celui de la qualification pour Milan. Rudy a été l'homme le plus régulier des Blancs durant toute la série et, pour sûr, sera encore fondamental dans la dernière rencontre. L'ailier a inscrit 20 points, 15, 18 et 18 lors des quatre matchs et a été très actif dans tous les aspects du jeu, comme le rebond (8 lors du dernier quart).

La clé du rebond
Pour ne pas prendre trop de danger, les hommes de Laso devront revenir à leur origines : inscrire de nombreux points en transition rapide. Pour cela, ils devront dominer le tempo du match et ne pas rendre l'Olympiakos roi des deuxièmes chances. Les Blancs, préférant un basket rapide, devront être très forts derrière s'ils veulent l'emporter.

L'AFFLUENCE ATTENDUE DEVRAIT ÊTRE SUPERIEURE AUX DEUX PREMIERS MACHS AU PALACIO, DONT LA MOYENNE A ETE DE 10 450 PERSONNES.

Il faudra, encore une fois, être très attentif à Spanoulis, et freiner Dunston, qui à Madrid avait inscrit en moyenne 9 points et pris 6 rebonds, alors qu'à Athènes ses statistiques étaient montées à 17 et 9. Pour limiter son activité, il faudra couper ses aides qui viennent de Simmons, Petway et Shermadini.

Une meilleure intensité des grands
Pour atteindre le Final Four il est indispensable que Reyes et Slaughter maintiennent leur travail physique et que Bourousis et Mirotic produisent comme lors des deux premiers matchs, où ils avaient apporté 54 points et 27 rebonds.

Les joueurs du Real Madrid ont déjà averti après le quatrième match : ils iront au Palacio jusqu'à la mort. Ils savent que Barcelone les attendent en demi-finales. Et eux espèrent un Clasico le 16 mai à Milan, et feront tout leur possible sur le parquet pour se rendre dans la ville italienne.

Convocation :
Meneurs : Llull, S. Rodriguez et A. Martin.
Arrière : Carroll.
Ailiers : Rudy, Darden, Diez et Barreiro.
Ailiers-forts : Reyes, Mirotic et Slaughter.
Pivots : Bourousis et Mejri.

5

Ailier

9

Ailier fort

Rechercher