EmiratesAdidas
Levante - Real Madrid

2-3 : Remontée folle dans un match fou

ARTICLE | 05/10/2013 | Alberto Navarro

Les buts de Ramos, Morata, qui marquait de nouveau à Valence, et le dernier de Ronaldo ont donné la victoire au Real Madrid face à un Levante qui gagnait 2-1 à la 86e.
  • Liga BBVA
  • 8
  • sam., 05 oct.
Ciudad de Valencia
2
3
Le Real Madrid se mesurait à un Levante qui n’avait pas encore connu la défaite chez lui. L’objectif des Merengues passait lui par une victoire, pour continuer à être invaincus à l’extérieur et poursuivre sur la bonne image montrée mercredi dernier face à Copenhague. Le début de match allait dans ce sens. Les Madrilènes, solides derrière, ne concédaient quasiment aucune occasion au un rival qui se repliait et essayait de sortir en contre-attaque.

La première demi-heure était passée et la première opportunité pour les visiteurs n’allait pas tarder. Sur un coup-franc, Ronaldo envoyait sa frappe dans un mur qui contrait le ballon et était à deux doigts de surprendre Navas qui dégageait comme il pouvait en corner. Cinq minutes plus tard, l’action polémique du premier acte avait lieu. Sur un centre de Di Maria, la tête de Ronaldo était déviée de la main par Rodas dans la surface. Un penalty clair que ne sifflait pas Gonzalez Gonzalez.

Il n’y eu pas de but avant la mi-temps, même si le Real Madrid méritait de prendre l’avantage. Il aurait pu ouvrir le score sur une frappe de Modric à bout portant (42e), une reprise de Cristiano sauvée par le portier adverse (43e) ou sur les cinq corners dont il a disposé en première mi-temps – contre un seul pour Levante.

Les locaux, pour leur part, ne disposaient que d’une seule occasion dans ce premier acte. L’énorme parade de Diego Lopez sur la volée de Baba à la 44e minute montrait une nouvelle fois le très bel état de forme du gardien merengue.

Les Madrilènes ont obtenu dans le temps additionnel un succès qu’ils méritaient depuis longtemps.

Le second acte n’allait pas changer de physionomie et le Real Madrid insistait. Cristiano Ronaldo était très près d’ouvrir le score à la 53e minute. Sa frappe du gauche frôlait le poteau de Levante… Contre toute attente, cinq minutes plus tard, Levante ouvrait le score sur une contre-attaque terminée par Baba. Tout se mettait en travers des Madrilènes, mais il restait encore plus d’une demi-heure pour remonter.

Faire front face à n’importe quel adversaire est dans l’ADN du Real Madrid, et c’est encore ce que les Merengues vont montrer trois minutes plus tard en égalisant. Di Maria, au corner, trouvait le capitaine du jour Ramos au second poteau qui battait Navas d’une subtile reprise du pied droit.

A partir de là, les offensives des visiteurs s’accumulaient. Cristiano Ronaldo et Di Maria essayaient à la 64e puis à la 66e, mais aucuns des deux ne trouvaient pas le cadre. Quatre minutes plus tard, c’est une occasion encore plus claire de Benzema que Navas arrivait une nouvelle fois à repousser. A la retombée, Di Maria trouvait Marcelo seul au point de penalty qui n’arrivait pas à redresser le ballon.

El Zhar, à quatre minutes du terme, marquait le 2-1 après un numéro personnel. Tout laissait à penser que ce but donnerait la victoire aux locaux. Mais Morata, dans un stade où il avait déjà marqué l’an dernier, remettait tout le monde à égalité. Il restait encore un peu de temps. Lors de la dernière action du match, Cristiano Ronaldo prenait le ballon dans la surface et, excentré, envoyait une frappe dans le petit filet de Navas pour montrer encore une fois qu’il ne faut jamais laisser cette équipe pour morte.

21

Attaquant

Rechercher