1. Close
    Live the match in Santiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    DeportivoDeportivo
    • ENTRÉES depuis 40€
    • Entradas Vip  depuis 250€
    BILLETTERIE
    Information sur le match
    La Liga, Journée 15
    Santiago Bernabéu
    10-12-2016
    20:45

    Partager

    Next

    La Liga20:45Real MadridvsDeportivo

    Antérieur
  2. Close
    Live the match in Santiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    GranadaGranada
    Information sur le match
    La Liga, Journée 17
    Santiago Bernabéu
    2017/01/07
    13:00

    Partager

    Next

    La Liga13:00Real MadridvsGranada

    Antérieur

Sélectionnez la plateforme désirée pour acheter vos entrées

1991-2000

Après la difficile fin de la décennie antérieure, le Real Madrid s’est reconstruit avec le grand objectif de retrouver son règne sur le continent. Autre mythe du basket, Arvydas Sabonis s’est associé avec l’équipe merengue pour écrire l’histoire en remportant la huitième Coupe d’Europe en 1995. Avec des joueurs comme Herreros, Bodiroga et Djordjevic, ils ont fait de la section, la plus titrée du siècle.

A l’été 1992, le Real Madrid s’adjugeait les services du géant lituanien Arvydas Sabonis. ‘Le Tsar’ était la pièce maîtresse du nouveau projet imaginé par Mariano Jaquotot, directeur chargé de la section, pour remettre le club dans les cimes du continent. Un pivot avec une vision de jeu privilégiée contre qu’il n’existait pas d’antidote.
 
Le pari se complétait par la signature de Joe Arlauckas, son partenaire idéal dans la raquette, et l’arrivée en 1994 de Zeljko Obradovic. Le technicien serbe avait gagné l’Euroleague lors de deux des trois dernières saisons avec deux équipes différentes (Partizan et Joventut). Les pièces adéquates étaient sur le tableau. Le succès n’était qu’une question de temps.

1991 - 2000
  1. Le pivot déterminant

    En 1992, le Real Madrid s’offrait le joueur européen le plus dominateur du moment : Arvydas Sabonis.

  2. Tzar d’Europe

    Entourant ‘Sabas’ des joueurs adéquats, le Real Madrid a obtenu sa huitième Coupe d’Europe en 1995.

  3. Dejan Bodiroga, le talent pur

    Dejan Bodiroga a été la pièce maîtresse du nouveau projet madrilène qui a commencé en 1996. Le polyvalent serbe a laissé sa marque de son immense classe à Madrid.

  4. Djordjevic, la caste des champions

    Sasha Djordjevic est arrivé au Real Madrid alors que la saison 1999-00 était commencée. Le génial meneur serbe a été décisif dans la conquête de la Liga ACB.

Le ‘regard du tigre’

En 1991, face au départ précipité de George Karl, Clifford Luyk prenait en charge l’équipe. Vainqueur de six Coupes d’Europe en tant que basketteur, le pivot historique souhaitait imprimer son caractère au Real Madrid des années 90. Il a popularisé l’expression ‘le regard du tigre’, celui qu’il voulait voir en ses joueurs. Il a été à la tête de l’équipe à deux occasions (de 1991 à 1994, et lors de la saison 1998-99), l’équipe remportant deux Ligas, une Coupe du Roi et la passionnante Recopa de 1992, obtenue grâce à un panier à la dernière seconde de Ricky Brown.

Une nouvelle fois rois d’Europe

Avec Arvydas Sabonis en intérieur fort, le Real Madrid s’est amélioré durant la saison 1994-95. Il a atteint le Final Four de l’Euroleague à Saragosse en tant qu’équipe intraitable. Le Real y réussissait deux matchs presque parfaits, plein de concentration et avec un excellent travail défensif. Le résultat, la huitième Coupe d’Europe. C’était la culmination de l’étape de Sabonis de ce côté de l’Atlantique et le début des belles carrières d’Arlauckas, Biriukov, Santos et Antonio Martin. Après ce titre, Sabas, l’indiscutable meilleur joueur du continent, débarquait aux Etats-Unis pour s’imposer en NBA.

Une nouvelle fois rois d’Europe

Toujours les meilleurs

Fidèle à sa philosophie de toujours compter sur les meilleurs, le Real Madrid s’est reconstruit après le titre de 1995 et le Final Four de 1996. Pedro Ferrandiz, qui était revenu dans les bureaux du club, faisait signer le meilleur ailier espagnol de l’époque, Alberto Herreros. Une star européenne arrivait également en la personne de Dejan Bodiroga. Avec un bon groupe de joueurs expérimentés, dont Pablo Laso, Alberto Angulo et Juan Orenga, ils sont allés décrocher la Recopa de 1997 face au Riello Vérone.
.

La dernière Liga du XXème siècle, également madrilène

La première Liga Nationale comme la première ACB de l’histoire ont été madrilènes. La dernière Liga du XXème siècle ne pouvait avoir une autre couleur. Après une mauvaise saison régulière, le Real Madrid arrivait en finale de l’ACB 1999-00 face à Barcelone avec la défaveur du terrain. Alberto Herreros, le meilleur joueur de l’époque, était blessé et n’a pu jouer que 14 minutes dans toute la série finale. Le statut de favori du Barça était clair. Cependant, le Real terminait en gagnant deux matchs au Palau, dont le cinquième et dernier. Sasha Djordjevic, qui avait quitté l’équipe blaugrana l’été dernier, s’est érigé en héros et bourreau. C’était la 28e Liga conquis par le club.

La dernière Liga du XXème siècle, également madrilène
PALMARÈS
Coupes d'Europe - 1

Coupes d'Europe

1
Coupes des Coupes - 2

Coupes des Coupes

2
Ligas - 3

Ligas

3
Copas del Rey - 1

Copas del Rey

1
Tournoi de Noël - 6

Tournoi de Noël

6
Buscar