1. Close
    Live the match in Santiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    DeportivoDeportivo
    • ENTRÉES depuis 40€
    • Entradas Vip  depuis 250€
    BILLETTERIE
    Information sur le match
    La Liga, Journée 15
    Santiago Bernabéu
    10-12-2016
    20:45

    Partager

    Next

    La Liga20:45Real MadridvsDeportivo

    Antérieur
  2. Close
    Live the match in Santiago Bernabéu
    Real MadridReal Madrid
    vs
    GranadaGranada
    Information sur le match
    La Liga, Journée 17
    Santiago Bernabéu
    2017/01/07
    13:00

    Partager

    Next

    La Liga13:00Real MadridvsGranada

    Antérieur

Sélectionnez la plateforme désirée pour acheter vos entrées

1971-1980

La domination nationale et internationale du Real Madrid s’est poursuivie dans la décennie 70. Tout d’abord avec Pedro Ferrandiz sur le banc, puis avec son successeur Lolo Sainz, la section a connu le succès saison après saison. Trois autres Coupes d’Europe ont fait de l’équipe merengue la plus couronnée du continent.

Le Real Madrid a perpétué son hégémonie sur le basket national dans les années 70. Les changements au sein de l’effectif n’ont eu aucune connaissance sur les résultats. Sevillano, Emiliano et Luyk se sont retirés, mais d’autres joueurs ont repris le flambeau.
 
La même chose s’est passée à la direction de l’équipe. Après avoir gagné la Ligue Nationale et la Coupe d’Espagne en 1975, Pedro Ferrandiz a passé la direction sportive de la section. Il a désigné son successeur, Lolo Sainz, son assistant jusque là. La tradition de victoires a continué avec l’ancien meneur madrilène, qui est resté en place jusqu’à la fin de la saison 1988-89.

1971 - 1980
  1. Cinquième Coupe d’Europe

    Le Real Madrid a acquis un nouveau titre européen en 1974 après une autre épique bataille contre le Varase de Meneghin, Morse et Raga.

  2. Une équipe imbattable

    Carmelo Cabrera, Santiago Bernabéu et Vicente Paniagua posent avec la cinquième Coupe d’Europe à l’aéroport de Barajas.

  3. Walter Szczerbiak, un marqueur légendaire

    Walter Szczerbiak était décidé à jouer en NBA jusqu’à ce que Perdro Ferrandiz n’arrive à le convaincre de venir au Real Madrid. Aucun des deux ne s’est trompé.

  4. Décennie de gloire

    Prada, Rullan, Szczerbiak et Brabender avant un match. Dans cette décennie, le Real Madrid a raflé 3 Coupes d’Europe, 9 Ligas et 6 Coupes.

Un cycle interminable

Si la décennie des années 60 a été couronnée de succès, celle des années 70 n’est pas restée en reste. Entre 1970 et 1975, le Real Madrid a remporté toutes les éditions de la Ligue Nationale et de la Coupe d’Espagne. Entre 1972 et 1974, il a enchaîné 88 matchs de Liga sans connaître la défaite. Pour maintenir ce niveau, la section avait besoin d’un flux constant de bons joueurs qui remplaçaient ceux qui partaient ou prenaient leurs retraites (Emiliano, en 1973). Pas seulement des Américains, mais aussi de talentueux joueurs du centre de formation comme Rafa Rullan et Carmelo Cabrera. En 1971, un meneur de grande qualité est arrivé, Juan Antonio Corbalan. Dans les dernières minutes de la finale de la Coupe d’Europe 1974, alors que Cabrera était sorti à cause des fautes, Ferrandiz a confié les rennes à ce jeune de 19 ans. Le Madrid a gagné et Cobalan s’est mué en nouveau leader du basket espagnol.

Un cycle interminable

Un rival à la hauteur

Face à l’intraitable Real Madrid des années 70, un rival à sa hauteur a vu le jour en Europe. Le Varese italien du grand Dino Meneghin s’est retrouvé à plusieurs reprises sur le chemin du Real, pour de grands duels légendaires. Dans cette décennie, elles se sont rencontrées quatre fois en finale de Coupe d’Europe, chaque équipe en remportant deux. Pour la dernière, celle de Munich en 1978, les deux équipes se retrouvaient à égalité avec cinq titres continentales chacun. Après un match très intense, le Real Madrid triomphait et restait sur le trône de meilleure équipe d’Europe. Le palmarès du Varese restera pour toujours à cinq titres pendant que le Real allait continuer à gagner. En 1980, le Real obtenait sa septième Coupe d’Europe, dépassant ainsi les titres de l’équipe du football.

Un rival à la hauteur
PALMARÈS
Coupes d'Europe - 3

Coupes d'Europe

3
Coupes intercontinentale - 3

Coupes intercontinentale

3
Ligas - 9

Ligas

9
Copas de España - 6

Copas de España

6
Tournoi de Noël - 8

Tournoi de Noël

8
Buscar